GEOSCAN, résultats de la recherche

Menu GEOSCAN


TitreThe Evolution and Tectonic Consequences of a Tonalitic Magma Layer Within Archean Continents
AuteurRidley, J R; Kramers, J D
SourceCanadian Journal of Earth Sciences vol. 27, no. 2, 1990 p. 219-228, https://doi.org/10.1139/e90-022 (Accès ouvert)
Année1990
ÉditeurÉditions Sciences Canada
Documentpublication en série
Lang.anglais
DOIhttps://doi.org/10.1139/e90-022
Mediapapier; en ligne; numérique
Formatspdf
ProvinceColombie-Britannique; Alberta; Saskatchewan; Manitoba; Ontario; Québec; Nouveau-Brunswick; Nouvelle-Écosse; Île-du-Prince-Édouard; Terre-Neuve-et-Labrador; Territoires du Nord-Ouest; Yukon; Nunavut
SNRC1; 2; 3; 10; 11; 12; 13; 14; 15; 16; 20; 21; 22; 23; 24; 25; 26; 27; 28; 29; 30; 31; 32; 33; 34; 35; 36; 37; 38; 39; 40; 41; 42; 43; 44; 45; 46; 47; 48; 49; 52; 53; 54; 55; 56; 57; 58; 59; 62; 63; 64; 65; 66; 67; 68; 69; 72; 73; 74; 75; 76; 77; 78; 79; 82; 83; 84; 85; 86; 87; 88; 89; 92; 93; 94; 95; 96; 97; 98; 99; 102; 103; 104; 105; 106; 107; 114O; 114P; 115; 116; 117; 120; 340; 560
SujetsArchéen; évolution tectonique; conditions de pression-température; interprétations tectoniques; cadre tectonique; magmas; cristallisation fractionnée; flux thermique; manteau terrestre; convection; croûte continentale; ceintures de roche verte; modèles tectoniques; établissement de modèles; tonalites; trondhjémites; granodiorites; roches ignées; chaleur radiogénique; Province de Superior ; Zone de Kapuskasing Structural ; Subprovince de Wawa ; tectonique; pétrologie ignée et métamorphique; Précambrien
Illustrationscharts
RésuméUne étude a porté sur les conséquences pétrologiques et tectoniques du stade initial de la formation d'un continent par cristallisation fractionnée, localisée dans un système ouvert formé d'une couche de magma tholéiitique de faible profondeur répandue dans la presque totalité du Globe. Un « océan » de magma tonalitique-trondhjémitique-granodioritique (TTG) en subsurface, engendré par un tel processus dans les zones de décantation dans le manteau, aurait cristallisé rapidement pour former une croûte supérieure solide, flottante, stable et d'épaisseur de plusieurs kilomètres, laquelle pourrait refléter un événement de la géologie de l'Archéen de longue durée. En supposant des flux thermiques raisonnables, la cristallisation de la couche magmatique due au refroidissement séculaire et au mouvement de la partie ascendante mantélique à la partie descendante mantélique aurait pu progresser normalement du sommet vers la base. Dans les régions de flux thermiques extrêment faibles, la cristallisation de la base vers le haut aurait été possible.La couche partiellement fondue était animée de mouvements de convection, cependant avec des cellules à échelle plus modeste que dans le manteau sous-jacent. Cette convection aurait pu influencer les styles tectoniques dans la croûte solide sus-jacente : leur développement aurait été largement indépendant du type de cellules de convection mantéliques. Dans ces conditions, des faibles ondulations du relief sont prévisibles. L'intrusion de magmas mafiques et ultramafiques dans les niveaux élevés n'auraient pu dériver d'une composition tonalitique dont la proportion de matériel fondu aurait excédé environ 40%, et ce type d'intrusion apparaît plus probable dans les zones plus froides de descente dans un système de convection à petite échelle. L'une et l'autre de ces deux prédictions suggèrent que les ceintures de roches vertes archéennes se sont formées au-dessus des mouvements localisés de descente de la croûte TTG. La sédimentation précoce de faciès de plate-forme est associtée au relief topographique créé par le mécanisme de convection, tandis que la sédimentation plus tardive en milieu plus énergétique est reliée à l'instabilité gravifique créée par la charge sur la croûte.Durant tout l'épisode du réapprovisionnement continuel de la couche de magma continentale par le magma tholéiitique, la composition est demeurée essentiellement tholéiitique. Dès la cessation du ravitaillement, la cristallisation fractionnée a produit les magmas granitiques qui, à cause de leur plus faible densité, ont perturbé la stabilité gravifique dans la croûte archéenne.
GEOSCAN ID5406