GEOSCAN, résultats de la recherche

Menu GEOSCAN


TitreTesting the potential of UAV photogrammetry for deriving bare earth models in Arctic shrublands
TéléchargerTéléchargements
LicenceVeuillez noter que la Licence du gouvernement ouvert - Canada remplace toutes les licences antérieures.
AuteurFraser, R H; Lantz, T C; McFarlane-Winchester, M; van der Sluijs, J; Prévost, C
SourceGéomatique Canada, Dossier public 54, 2020, 20 pages, https://doi.org/10.4095/321447 (Accès ouvert)
Image
Année2020
ÉditeurRessources naturelles Canada
Documentdossier public
Lang.anglais
DOIhttps://doi.org/10.4095/321447
Mediaen ligne; numérique
Formatspdf
ProvinceTerritoires du Nord-Ouest
SNRC107C/01; 107C/02; 107C/07; 107C/08
Lat/Long OENS-132.9167 -69.5000 69.0000 13.0500
Sujetstélédétection; méthodes photogrammétriques; levés photogrammétriques; photographie; modélisation numérique de terrain; végétation; sediments; dépôts glaciaires; tills; plaines de till; pergélisol; glace fossile; terres humides; topographie; logiciel; méthodologie; véhicules aériens; véhicules aériens sans pilote; changement climatique; altitude; géophysique; Nature et environnement; Sciences et technologie
Illustrationslocation maps; photographs; aerial photographs; models; tables; plots; histograms
ProgrammeScience de la télédétection spatiale, Procédures d'extraction d'informations pour la surveillance de la masse continentale
Diffusé2020 01 07
Résumé(Sommaire disponible en anglais seulement)
We conducted an experiment to test the potential of UAV-based surveying and photogrammetry to delineate a 'bare earth' surface or digital terrain model (DTM) in dense Arctic shrublands. High overlap (86%/80%) UAV photo surveys captured at two resolutions (5.5 mm and 22 mm) were processed into dense point clouds using a conventional structure from motion workflow. DTMs were derived from the point clouds by triangulating the lowest points within 1 meter windows and resampling to a 1 cm raster grid. Mean absolute vertical error of the DTM, assessed using 90 ground elevations surveyed in the field, was 5.4 cm for the 5.5 mm survey and 8.3 cm for the 22 mm survey. Larger errors for the coarser 22 mm survey were due to poorer point cloud modeling of ground surface features within the gaps of denser shrub canopy.
Résumé(Résumé en langage clair et simple, non publié)
Nous avons mené une expérience afin de tester le potentiel de la topographie et de la photogrammétrie basées sur les UAV pour délimiter un modèle de terrain en surface ou un terrain numérique (MNT) dans une dense végétation arbustive arctique. Les levés photographiques UAV à superposition élevée capturés à deux résolutions ont été traités en nuages de points denses à l'aide d'une structure conventionnelle issue du flux de production de mouvement. L'erreur verticale absolue moyenne du MNT, évaluée à l'aide de 90 élévations au sol enquêtées sur le terrain, était de 5,4 cm pour le relevé de 5,5 mm et de 8,3 cm pour le relevé de 22 mm. Nos résultats suggèrent que les altitudes du sol peuvent être modélisées avec une grande précision dans des zones arbustives denses et basses-arctiques à l'aide de levés photographiques UAV à haute résolution et de chevauchements élevés et d'un traitement SfM.
GEOSCAN ID321447