GEOSCAN, résultats de la recherche

Menu GEOSCAN


TitreTsunami generation from slope failures near/in Kitimat fjord, northwest British Columbia
AuteurHuntley, D; Bobrowsky, P; Lintern, G
Source8th International Symposium on Submarine Mass Movements and Their Consequences. Proceedings and Abstracts for Session: Tsunami Generation from Slope Failures. Victoria, May 2018; 2018 p. 1
Année2018
Séries alt.Ressources naturelles Canada, Contribution externe 20180461
Réunion8th International Symposium on Submarine Mass Movements and Their Consequences. Proceedings and Abstracts for Session: Tsunami Generation from Slope Failures; Victoria, BC; CA; mai 7-9, 2018
Documentlivre
Lang.anglais
Mediapapier; numérique
Formatsdocx
ProvinceColombie-Britannique
SNRC103H/15; 103I/02
Lat/Long OENS-129.0000 -128.5000 54.2500 53.7500
Sujetsglissements de terrain; glissements de pentes; glissements; tsunami; milieu côtièr; sédiments marins; dépôts organiques; tourbe; marais salés; sols; géologie du substratum rocheux; caractéristiques structurales; fractures; tempêtes; géologie marine; géologie des dépôts meubles/géomorphologie
ProgrammeGéo-risques marins, Géoscience pour la sécurité publique
Diffusé2018 05 01
Résumé(non publié)
Les données géologiques concernant les séismes, les ruptures de pente et les tsunamis dans le nord-ouest du Pacifique présentent d'importantes lacunes géographiques, allant du secteur nord de la zone de subduction de Cascadia au secteur sud de la zone de faille de transformation Fairweather-Haida Gwaii. Ce manque d'information constitue un défi pour les collectivités, les agences gouvernementales, les industries de ressources et les consultants en environnement du nord-ouest de la Colombie-Britannique. Ces parties prenantes ont besoin d'une compréhension étendue et améliorée des géorisques marins pour des évaluations de la vulnérabilité et des risques fondées sur des preuves, des décisions de gestion des terres, des modèles d'événements futurs et la conception d'infrastructures maritimes résilientes. Notre étude des dépôts de tourbe de marais salants et des sols forestiers près des communautés côtières de Kitimat, Kitamaat et Hartley Bay offre un aperçu de la répartition des dépôts de tsunami en corrélation avec les défaillances récentes et préhistoriques des pentes sous-marines dans le chenal Douglas. Des analyses détaillées de la sédimentologie, des datations au radiocarbone, des fossiles et de la géochimie s¿appuieront sur la description provisoire des sols terrestres présentée ici pour établir un enregistrement postglacial des tsunamis, des tempêtes et des inondations couvrant une grande partie de l¿Holocène. Les glissades de débris et les éboulis de faible volume ne génèrent aucun tsunami. En revanche, les sédiments marins déposés au-delà des bermes de tempête à la tête du fjord sont un enregistrement des tsunamis locaux générés par les affaissements marins de grands volumes. La pente ascendante cartographiée du substratum rocheux profond provenant de caractéristiques sous-marines reléguées pourrait déclencher des vagues de tsunami dommageables en cas de défaillance rapide du fjord. Ces observations suggèrent que seuls des séismes importants, des glissements de terrain importants et des tempêtes saisonnières dépassant un certain volume seuil et que l'énergie de l'impulsion produisent des inondations géomorphiquement importantes. Cependant, même les petits glissements de terrain sous-marins ont un potentiel tsunamigène dans le chenal Douglas puisqu'ils se produisent dans des eaux peu profondes. Cette recherche élargit considérablement le registre géologique d'événements géo-aléatoires marins dans le nord-ouest du Pacifique.
Résumé(Résumé en langage clair et simple, non publié)
Les lacunes géographiques importantes dans les relevés géologiques des séismes, des ruptures de pente et des tsunamis dans le nord-ouest du Pacifique posent des défis aux collectivités, aux agences gouvernementales, aux industries de ressources et aux consultants en environnement du nord-ouest de la Colombie-Britannique. Ces parties prenantes ont besoin d'une compréhension étendue et améliorée des géorisques marins pour des évaluations de la vulnérabilité et des risques fondées sur des preuves, des décisions de gestion des terres, des modèles d'événements futurs et la conception d'infrastructures maritimes résilientes. Nos observations suggèrent que même les petits glissements de terrain sous-marins ont un potentiel tsunamigénique dans le chenal Douglas, car ils se produisent dans des eaux peu profondes. Cette recherche élargit considérablement le registre géologique d'événements géo-aléatoires marins dans le nord-ouest du Pacifique.
GEOSCAN ID314574