GEOSCAN, résultats de la recherche

Menu GEOSCAN


TitreEarly Ordovician to Early Devonian tectonic development of the northern margin of Laurentia, Canadian Arctic Islands
AuteurDewing, K; Hadlari, T; Pearson, D G; Matthews, W
SourceGeological Society of America Bulletin 2019 p. 1-20, https://doi.org/10.1130/B35017.1
Année2019
Séries alt.Ressources naturelles Canada, Contribution externe 20180279
ÉditeurGeological Society of America
Documentpublication en série
Lang.anglais
DOIhttps://doi.org/10.1130/B35017.1
Mediapapier; en ligne; numérique
Formatspdf
ProvinceNunavut
SNRC39; 48; 49; 58; 59; 68E; 68F; 68G; 68H; 69; 78G; 78H; 79; 88G; 88H; 89; 99; 120; 340; 560
Lat/Long OENS-128.0000 -56.0000 84.0000 72.0000
Sujetsevolution de la croûte; antécédents tectoniques; affaissement; sedimentation; subduction; panneau orienté vers le bas; formation de failles; volcanisme; déformation; bassins; marges plaques; marges continentales; plate-forme continentale; géodynamiques; géologie du substratum rocheux; caractéristiques structurales; discordances; failles normales; fosses d'effondrement; lithologie; roches sédimentaires; schistes; chailles; carbonates; évaporites; alluvions; cônes alluviaux; silstones; cônes sous-marins; turbidites; dépôt deltaïque; récifs; roches ignées; roches volcaniques; analyses stratigraphiques; corrélations stratigraphiques; datation radiométrique; datations au neodymium-samarium; datation au uranium-plomb; datations au zircon; débit de sedimentation; diagraphie géophysique; diagraphie des sondages; paléobiologie; paléogéographie; origine; Laurentie; Terrane de Pearya ; Orogenèse de M'Clintock; Formation d'Irene Bay ; Ceinture de Clements Markham Fold ; Formation de Blue Fiord ; Formation de Devon Island ; Formation d'Eids ; Formation de Cape Phillips ; Formation de Thumb Mountain ; Formation de Bay Fiord ; Formation d'Eleanor River ; Formation d'Hazen ; Formation de Svartevaeg ; Formation de Stallworthy ; tectonique; stratigraphie; géophysique; paléontologie; Phanérozoïque; Paléozoïque; Dévonien; Silurien; Ordovicien; Cambrien
Illustrationsgeoscientific sketch maps; schematic cross-sections; stratigraphic columns; correlation sections; tables; seismic profiles; aerial photographs; stratigraphic sections; well logs; lithologic sections; histograms; spectra
ProgrammeTerrane Pearya, Ellesmere nord de l'ouest de l'Arctique, GEM2 : La géocartographie de l'énergie et des minéraux
Diffusé2019 02 06
Résumé(non publié)
Entre lOrdovicien précoce et le Dévonien précoce, trois événements tectoniques ont touché la marge nord de la Laurentie. Chaque cycle tectonique samorce par une discordance et se poursuit par une subsidence rapide et un apport de sédiments détritiques dont le taux daccumulation diminue avec le temps. Le premier cycle sétend du Trémadocien au Katien tardif (480-448 Ma), le deuxième du Katien tardif au Ludlow (448-426 Ma) et le troisième du Ludlow au Lochkovien (426-410 Ma).Dans le terrane composite de Pearya, dans le nord de lîle dEllesemere (Nunavut, Canada), on suppose lexistence dun fort lien géodynamique entre les deux premiers cycles sédimentaires et les événements tectoniques. Le premier cycle serait une conséquence de lépaississement crustal produit par lorogenèse de M'Clintock dans le terrane de Pearya et du début de la subduction sous la Laurentie. Une discordance étendue de lOrdovicien moyen (Darwillien) nest pas associée à une variation du taux de subsidence ou à un changement de faciès de part et dautre de cette surface, mais est le siège de failles normales. Selon notre interprétation, elle aurait été causée par une migration du bombement périphérique ou une augmentation de la flottabilité crustale consécutive à la rupture dune dalle en subduction.Le deuxième cycle est contemporain de la faible activité de fracturation de lOrdovicien tardif dans le terrane de Pearya ainsi que des unités volcaniques qui se sont déposées dans le bassin deau profonde entre le terrane de Pearya et la plate-forme carbonatée. Un important recul de la marge de la plate-forme carbonatée ainsi quun important déport positif de la valeur de epsilon-Nd sont associés à la Formation dIrene Bay du Katien tardif. Cet événement est également responsable de lintroduction de nombreux organismes aux affinités sibériennes dans le nord de la Laurentie. Le troisième cycle, amorcé au Ludlow est relié au début de la déformation dans la zone de plissement de Boothia et na pas laissé de traces dans le terrane de Pearya pouvant être reliées à un événement de déformation.La présence de bassins de dimensions limitées au sein de la plate-forme nous laisse croire que la formation de ceux-ci est contemporaine des événements tectoniques dans le terrane de Pearya et quils en sont probablement la conséquence, ce qui implique que ce terrane était situé près de sa position actuelle dès lOrdovicien précoce.
Résumé(Résumé en langage clair et simple, non publié)
Cet article examine les liens entre les roches des îles de l'Arctique canadien durant l'Ordovicien-Silurien (480-425 millions d'années). Des événements tectoniques, tels que la construction de montagnes, survenus à Pearya (nord de l'île d'Ellesmere), semblent être synchrones avec les discordances, les petits bassins et les apports de schiste dans les îles de l'Arctique central. Cela implique que Pearya était toujours proche de sa position actuelle et n'est pas un terrane très lointain, comme cela a été suggéré précédemment.
GEOSCAN ID313077