GEOSCAN, résultats de la recherche

Menu GEOSCAN


TitreNetwork modelling considerations for wide-area ionospheric corrections
AuteurBanville, S; Bavaro, M; Carcanague, S; Cole, A; Dade, K; Grgich, P; Kleeman, A; Segal, B
SourceION GNSS+ 2018 - The 31st International Technical Meeting of the Satellite Division of the Institute of Navigation, proceedings; 2018 p. 1-10
LiensAbstract - Résumé
Année2018
Séries alt.Ressources naturelles Canada, Contribution externe 20180215
ÉditeurInstitute of Navigation
RéunionION GNSS+ 2018 - The 31st International Technical Meeting of the Satellite Division of the Institute of Navigation; Miami, FL; US; Septembre 24-28, 2018
Documentlivre
Lang.anglais
Mediapapier; en ligne; numérique
Formatspdf
Sujetsgéodésie; réseaux géodésiques; géodésie par satellite; établissement de modèles; ionosphère; méthodologie; traitement des données; géophysique; géomathématique
Illustrationsgraphs; location maps; bar graphs
ProgrammeLevés géodésiques, Système canadien de référence spatiale
Diffusé2018 09 28
Résumé(disponible en anglais seulement)
Augmentation plays a critical role in the integrity and accuracy of global navigation satellite system (GNSS) positioning. The user range error can be significantly improved using precise satellite orbit and clock corrections, as well as atmospheric delay predictions. This paper focuses on the process of generating corrections for the signal delay/advance caused by the ionosphere. We analyze the impact of three variables on the accuracy of these corrections: the input slant ionospheric delays, the mathematical model, and the network configuration. When the input delays are derived from the precise point positioning (PPP) methodology, we show that ambiguity resolution (PPP-AR) offers a 20-50% reduction in the RMS error of predicted delays over float ambiguity estimates. Among the models evaluated, the dual-layer and conical models can reduce RMS errors by more than 50% over the single-layer model during moderate ionospheric activity. Finally, for the days analyzed, increasing inter-station distances from 75 km to 150 km only deteriorates RMS errors by 10%.
Résumé(Résumé en langage clair et simple, non publié)
RNCan fourni des solutions GPS à ses clients pour l'obtention de coordonnées consistantes au cm avec le Système de référence spatial canadien. Grâce au GPS, une précision centimétrique peut être obtenue partout au Canada moyennant de longues périodes d'observations (c-à-d, des heures) sur le terrain. Une façon de réduire ces périodes d'observations est de fournir à l'utilisateur des données précises sur les délais subis par les signaux GPS lorsqu'ils traversent l'ionosphère lors de leur parcours entre les satellites et le récepteur. Cette étude teste différentes options pour modéliser les corrections ionosphériques et ainsi permettre une convergence beaucoup plus rapide (c-à-d, des minutes) à une précision centimétrique.
GEOSCAN ID311289