GEOSCAN, résultats de la recherche

Menu GEOSCAN


TitreInventory models for regional scale natural hazards risk assessment
TéléchargerTéléchargements
AuteurPloeger, S K; Nollet, M -J; Sawada, M; Abo El Ezz, A
SourceCommission géologique du Canada, Dossier public 8402, 2018, 43 pages, https://doi.org/10.4095/308352
LiensErratum
Année2018
ÉditeurRessources naturelles Canada
Documentdossier public
Lang.anglais
DOIhttps://doi.org/10.4095/308352
Mediaen ligne; numérique
Formatspdf; docx
ProvinceQuébec; Ontario
SNRC21G; 21L; 21M; 21N; 22A; 22B; 30O; 30P; 31B; 31C; 31D; 31F; 31G; 31H; 31I; 31J; 31P; 32A
Lat/Long OENS -80.0000 -68.0000 49.0000 43.0000
Sujetssecousses séismiques; risque de tremblement de terre; risque sismique; sismicité; modèles; Inventaire; Bâtiment; Répartition de la population; Coût; géophysique; Économie et industrie
Illustrationslocation maps; tables; bar graphs; screen captures; plots
Consultation
Endroit
 
Bibliothèque de Ressources naturelles Canada - Ottawa (Sciences de la Terre)
 
ProgrammeQuantitative risk assessment, Géoscience pour la sécurité publique
Diffusé2018 06 27; 2018 08 02
RésuméCe document présente les résultats de travaux de recherche visant à développer des modèles d'inventaires de bâtiments et de démographie des centres urbains et de communautés rurales pour l'est du Canada. Ces modèles seront utilisés dans l'outil d'évaluation rapide du risque ER2. Les travaux de recherche et le développement des inventaires ont été réalisés conjointement par l'Université d'Ottawa et l'École de technologie supérieure (ÉTS) à Montréal. Ils s'intègrent au projet intitulé "Prompt Evaluation of Seismic Risk" (PESR CSSP-2016-CP-2283) mené par Ressources naturelles Canada (NRCan) dans le cadre du programme canadien pour la sûreté et la sécurité (PCSS) de Recherche et développement pour la défense Canada (RDDC), en partenariat avec Sécurité publique Canada. L'outil ER2 vise à informer les intervenants en sécurité publique et en gestion des mesures d'urgence sur les différents aspects du risque sismique. Il comprend deux modules à usages distincts. Le premier vise l'estimation des pertes et dommages immédiatement après un évènement sismique. Le second permet de réaliser différents scénarios de risques sismiques.
La zone d'étude du projet s'étend du grand Toronto (Ontario) à la ville de Québec (Québec) et couvre une superficie d'environ 123,455 km2. Elle comprend 398 unités de recensement (secteurs de recensement et aires de dissémination) et plus de 4.2 millions de bâtiments. Des inventaires détaillés de bâtiments relevant les classes de bâtiments et d'occupation ont été réalisés pour 12 municipalités de tailles et vocations différentes, petites municipalités rurales et grands centres urbains de l'Ontario et du Québec. Cependant, ces inventaires ne couvrent que 0.6% de la zone d'étude (km2) ou 4.8% du nombre total de bâtiments. Ainsi, une procédure a été développée pour extrapoler les informations recueillies par les inventaires détaillés pour construire des inventaires par défaut qui peuvent être appliqués à l'ensemble des autres unités de recensement de la zone d'étude. En premier lieu, le nombre de bâtiments de chaque unité de recensement est estimé et des données démographiques sont extraites des bases de données géo-spatiales disponibles. En second lieu, chaque unité de recensement est identifiée par un code de classe IoX qui considère la population (par taille et densité de population), l'utilisation du sol (résidentielle ou commerciale et selon la densification urbaine) et l'âge moyen du bâti (avant ou après 1960). Un total de 45 classes IoX différentes ont été définies pour représenter toutes les unités de recensement de la zone d'étude. En troisième lieu, la distribution des caractéristiques des bâtiments (classes de bâtiments et d'occupation) relevées par les inventaires détaillés sont extrapolées et résumées par un code IoX donnant une représentation raisonnable des pratiques constructives. Globalement, les inventaires détaillés ont établi que près de 94% des bâtiments sont à usage résidentiel, environ 93% sont construits en bois et 74% ont été construits après 1960. La distribution des caractéristiques des bâtiments (occupation, matériau, âge) dépend cependant de la taille de la municipalité, l'utilisation principale du sol et l'âge moyen du bâti.
Les inventaires par défaut (classes IoX) incluent aussi les superficies type de plancher et les coûts de remplacement en fonction des classes d'occupation pour l'estimation des pertes économiques issues de différents scénarios sismiques. L'estimation des pertes sociales (blessures, décès, besoins en abris temporaires) s'appuie sur une estimation de la population résidente, au travail ou en déplacement pour trois périodes de la journée : 2am (nuit), 2pm (jour) et 5pm (période de déplacements). Les distributions de population ont été définies par deux modèles : un modèle « rural » supposant que les travailleurs oeuvrent dans leur unité de recensement respective et un modèle « urbain » supposant que la plupart des travailleurs se déplacent vers une autre unité de recensement que celle de leur résidence.
Résumé(Résumé en langage clair et simple, non publié)
Ce document présente les résultats d'une activité de recherche visant à développer des modèles d'inventaire de la démographie et du parc immobilier général pour les centres urbains (grandes, moyens ou petits) et les communautés rurales de l'est du Canada. Les modèles d'inventaire sont destinés à être utilisés dans l'outil d'évaluation rapide des risques sismiques ER2 (pour l'évaluation rapide des risques). L'outil ER2 fournit à la communauté de la sécurité publique une connaissance directe de la vulnérabilité locale aux risques sismiques. Il se compose de deux composants logiciels pour deux types d'utilisation distincts. Le premier se concentre sur les analyses de risques en temps quasi réel à la suite d'un événement sismique majeur, tandis que le deuxième volet de ER2 soutient les analyses de risques et de risques sismiques de scenarios.
GEOSCAN ID308352