GEOSCAN, résultats de la recherche

Menu GEOSCAN


TitreImproved monitoring for seismic hazard assessment on British Columbia's north coast
AuteurBrillon, C; Nykolaishen, L; Cassidy, J F
SourceProceedings of the 11th National Conference in Earthquake Engineering; 2018 p. 1-14
Année2018
Séries alt.Ressources naturelles Canada, Contribution externe 20180004
ÉditeurEarthquake Engineering Research Institute
RéunionEleventh U.S. National Conference on Earthquake Engineering Integrating Science, Engineering & Policy; Los Angeles, CA; US; juin 25-29, 2018
Documentlivre
Lang.anglais
Medianumérique
Formatspdf
ProvinceColombie-Britannique
SNRC93D; 93E; 93L; 103A; 103B/09; 103B/10; 103B/15; 103B/16; 103G/01; 103G/02; 103G/07; 103G/08; 103G/09; 103G/10; 103G/15; 103G/16; 103H; 103I; 103J/01; 103J/02; 103J/07; 103J/08; 103J/09; 103J/10; 103J/15; 103J/16
Lat/Long OENS-131.0000 -126.0000 55.0000 52.0000
Sujetsséismologie; risque sismique; secousses séismiques; risque de tremblement de terre; sismicité; magnitudes des séismes; cadre tectonique; frontières de plaques; zones de subduction; caractéristiques structurales; failles; zones de cisaillement; déplacement; déformation; glissements de pentes; sismographes; télédétection; satellites de navigation; dépôts glaciaires; argiles; ondes sismiques; ondes transversales; analyse des déformations; Plaque de l'Amérique du Nord; Plaque du Pacifique; Plaque d'Explorer ; Plaque de Juan de Fuca; Zone de subduction de Cascadia ; Faille de Queen Charlotte ; Ceinture d'Anahim Volcanic ; Infrastructure; sédiments glaciomarins; géophysique; tectonique; géologie structurale; géologie des dépôts meubles/géomorphologie
Illustrationslocation maps; tables; geoscientific sketch maps; spectra; time series
ProgrammeRisques géologique du tremblement de terre, Géoscience pour la sécurité publique
Diffusé2018 07 01
Résumé(non publié)
La côte nord de la Colombie-Britannique (BCNC) est située à 200 - 300 km à l'est de la limite sismique des plaques Pacifique/Amérique du Nord. Il comprend les communautés portuaires de Prince Rupert et de Kitimat. Historiquement, la surveillance et la recherche sismiques et GNSS ont été limitées dans cette région. Compte tenu du nombre de projets d'infrastructure en cours et proposés, Ressources naturelles Canada (RNCan) mène un programme de recherche de cinq ans pour mieux comprendre les risques sismiques dans cette région.
Depuis juillet 2014, dans le BCNC, RNCan a installé cinq stations sismiques et GNSS co-implantées en temps réel, trois stations GNSS seulement et deux stations sismiques seulement pour augmenter les réseaux GNSS et sismiques existants. Depuis 2014, il y a eu plus de 300 tremblements de terre entre magnitude (M) 0,5-3,7 situés dans le BCNC. Au cours de cette période, le nombre de M <1 tremblements de terre situés dans le BCNC a doublé. Il n'y a pas de regroupement de sismicité qui met en évidence une zone de sismicité auparavant inconnue, qui est associée à des failles connues, ou qui correspond aux ruptures de pente sous-marine récemment cartographiées. Les déplacements mesurés sur les stations GNSS indiquent qu'une vaste zone de la BCNC était et demeure affectée par le tremblement de terre de Haida Gwaii de 7,8 MW en 2012.
De plus, des sondages ont été effectués pour mieux comprendre la réponse du site dans la ville de Kitimat. L'analyse des rapports spectraux horizontaux à verticaux enregistrés sur un sol meuble révèle une fréquence fondamentale comprise entre 1 et 2 Hz et une amplification de 3 à 4 fois. Le sismographe régional et le réseau GNSS, ainsi que l'étude de la réponse du site contribueront à une meilleure évaluation des risques sismiques régionaux.
Résumé(Résumé en langage clair et simple, non publié)
Historiquement, la recherche sur les géorisques a été limitée dans la côte nord de la Colombie-Britannique. Ressources naturelles Canada mène un programme de recherche de cinq ans pour mieux comprendre les risques sismiques dans cette région. À ce jour, RNCan a installé cinq stations sismiques et GNSS co-implantées en temps réel, trois stations GNSS seulement et deux stations sismiques seulement. Avec ces instruments, plus de 300 tremblements de terre ont été localisés dans la région, et les déplacements mesurés sur les stations GNSS indiquent qu'une large zone de la région reste affectée par le tremblement de terre de 2012 MW Haida Gwaii. Des relevés additionnels ont révélé que les secousses dues aux tremblements de terre pouvaient être amplifiées jusqu'à quatre fois dans les régions de Kitimat.
GEOSCAN ID308115