GEOSCAN, résultats de la recherche

Menu GEOSCAN


TitreThe persistence of brines in sedimentary basins
AuteurFerguson, G; McIntosh, J C; Grasby, S E; Hendry, M J; Jasechko, S; Lindsay, M B J; Luijendijk, E
SourceGeophysical Research Letters vol. 45, issue 10, 2018 p. 4851-4858, https://doi.org/10.1029/2018GL078409
Année2018
Séries alt.Ressources naturelles Canada, Contribution externe 20170385
ÉditeurAmerican Geophysical Union
Documentpublication en série
Lang.anglais
DOIhttps://doi.org/10.1029/2018GL078409
Mediapapier; en ligne; numérique
Formatspdf; html
Sujetsbassins sédimentaires; saumure; antécédents géologiques; historique de l'enfouissement; antecedents de sedimentation; dynamique des fluides; géologie du substratum rocheux; lithologie; roches sédimentaires; évaporites; pieces; eau souterraine; mouvement des eaux souterraines; régimes des eaux souterraines; géochimie des eaux souterraines; géochimie de l'eau de mer; salinité; sédimentologie; géochimie; hydrogéologie; Phanérozoïque
Illustrationsmodels; geoscientific sketch maps; profiles; bar graphs; graphs
ProgrammeL'énergie géothermique, Les géosciences pour les nouvelles sources d'énergie
Diffusé2018 05 08
Résumé(disponible en anglais seulement)
Brines are commonly found at depth in sedimentary basins. Many of these brines are known to be connate waters that have persisted since the early Paleozoic Era. Yet questions remain about their distribution and mechanisms for retention at depth in the Earth's crust. Here we demonstrate that there is insufficient topography to drive these dense fluids from the bottom of deep sedimentary basins. Our assessment based on driving force ratio indicates that sedimentary basins with driving force ratio > 1 contain connate waters and frequently host large evaporite deposits. These stagnant conditions appear to be relatively stable over geological time and insensitive to factors such as glaciations, erosion, compaction, and hydrocarbon generation.
Résumé(Résumé en langage clair et simple, non publié)
Les bassins sédimentaires au Canada peuvent avoir une valeur stratégique pour isoler les fluides et les composants les plus importants de l'hydrosphère. Ces bassins ont reçu de grandes quantités d'eau et sont devenus récemment des cibles pour la séquestration du carbone et le stockage des déchets nucléaires. Démonstration que les fluides dans les cellules sédimentaires profondes sont stables à long terme (par exemple, 1 million d'années est une exigence pour les déchets nucléaires basés sur les demi-vies radioactives des nucléides critiques). Nous avons développé une nouvelle méthode pour évaluer la stabilité à long terme des fluides profonds du bassin. Les résultats de la séquestration à long terme des eaux usées et du CO2 anthropique dans les bassins profonds et donnent un aperçu de la profondeur maximale des eaux souterraines à faible TDS dans les bassins sédimentaires.
GEOSCAN ID308076