GEOSCAN, résultats de la recherche

Menu GEOSCAN


TitreInduced seismicity in western Canada linked to tectonic strain rate: implications for regional seismic hazard
AuteurKao, H; Hyndman, R; Jiang, Y; Visser, R; Smith, B; Babaie Mahani, A; Leonard, L; Ghofrani, H; He, J
SourceGeophysical Research Letters vol. 45, 2018 p. 1-12, https://doi.org/10.1029/2018GL079288
Année2018
Séries alt.Ressources naturelles Canada, Contribution externe 20170316
ÉditeurAmerican Geophysical Union
Documentpublication en série
Lang.anglais
DOIhttps://doi.org/10.1029/2018GL079288
Mediapapier; en ligne; numérique
Formatspdf (Adobe® Reader®); docx (Microsoft® Word®)
ProvinceAlberta; Colombie-Britannique; Territoires du Nord-Ouest; Yukon
SNRC83B; 83C; 83D; 83E; 83F; 83G; 83J; 83K; 83L; 83M; 83N; 83O; 84B; 84C; 84D; 84E; 84F; 84G; 84J; 84K; 84L; 84M; 84N; 84O; 85B; 85C; 85D; 93A; 93B; 93C; 93F; 93G; 93H; 93I; 93J; 93K; 93N; 93O; 93P; 94A; 94B; 94C; 94F; 94G; 94H; 94I; 94J; 94K; 94N; 94O; 94P; 95A; 95B; 95C
Lat/Long OENS-126.0000 -115.0000 61.0000 52.0000
Sujetssismicité; risque sismique; secousses séismiques; analyse des déformations; géodésie par satellite; interprétations tectoniques; milieux tectoniques; déformation; mesures des mouvements; interpretations sismiques; ondes sismiques; industrie pétrolière; puits; établissement de modèles; Bassin sédimentaire de l'ouest du Canada; Risque pour l'environnement; géophysique; tectonique; combustibles fossiles
Illustrationslocation maps; geoscientific sketch maps; plots; schematic representations; time series
ProgrammeGas de schiste - sismicité induite, Géoscience de l'environnement
Diffusé2018 10 11
Résumé(non publié)
Une augmentation rapide des séismes induits par injection (EII) est souvent liée à un niveau plus élevé de risque sismique. Dans cette étude, nous déterminons le champ de la déformation tectonique régionale et comparons le moment du moment géodésique à la distribution sismique dans l'ouest du Canada où des EII significatifs sont observés. Nous constatons que le modèle sismique régional est dominé par l'EII, à la fois en nombre et en moment, le long d'une bande NW-SE de largeur moyenne de 150 km dans la ceinture de plis et de chevauchements de la Cordillère orientale. À l'est, dans le bassin sédimentaire plat de l'Ouest canadien, le taux de déformation devient insignifiant et il y a eu peu d'EII. Le taux observé de relâchement des moments de séismes locaux est beaucoup plus proche du taux de moment tectonique dans la bande dominée par l'EII. Nous concluons que le taux de déformation tectonique est un important facteur de contrôle de l'EII et du risque sismique associé dans l'ouest du Canada, et probablement ailleurs. Notre étude suggère que bien que l'injection dans les zones à contrainte tectonique modérée puisse temporairement augmenter le risque sismique local, une EII généralisée sur une longue période peut épuiser le moment tectonique disponible et pourrait, dans de bonnes conditions, réduire le risque sismique régional à long terme. terme.
Résumé(Résumé en langage clair et simple, non publié)
Nous localisons des tremblements de terre dans l'ouest du Canada où des injections souterraines profondes de fluide sont effectuées pour le développement du gaz et pétrole de schiste. La distribution sismique est comparée à l'emplacement des puits d'injection pour définir la bande de séismes induits par injection (SII). Cette bande est située entre l'est de la Cordillère canadienne, où le taux de contrainte tectonique est le plus élevé, et le bassin sédimentaire de l'Ouest canadien, où le taux de contrainte tectonique est très faible. Nous concluons que le taux de contrainte tectonique est un contrôle important des SII. Nous avons également constaté que la quantité d'énergie libérée par la sismicité locale dans la bande de SII peut être comparable à la quantité d'énergie accumulée par la contrainte tectonique. Cela suggère que des SII généralisés pourraient relâcher l'énergie tectonique disponible et pourraient, dans de bonnes conditions, réduire le risque sismique régional à long terme. Cependant l'injection, dans les zones où la contrainte tectonique est modérée, peut temporairement augmenter le risque sismique local et ne doit pas être négligée.
GEOSCAN ID306389