GEOSCAN, résultats de la recherche

Menu GEOSCAN


TitreDistribution of hexactinellid sponge reefs in the Chatham Sound region, British Columbia
TéléchargerTéléchargements
AuteurShaw, J; Conway, K W; Wu, Y; Kung, R
SourceCommission géologique du Canada, Recherches en cours (En ligne) 2018-1, 2018, 14 pages, https://doi.org/10.4095/306310
Année2018
ÉditeurRessources naturelles Canada
Documentpublication en série
Lang.anglais
DOIhttps://doi.org/10.4095/306310
Mediaen ligne; numérique
Formatspdf
ProvinceColombie-Britannique; Région extracotière de l'ouest
SNRC103A; 103B; 103G; 103H; 103J/01; 103J/02; 103J/03; 103J/06; 103J/07; 103J/08; 103J/09; 103J/10; 103J/11
Lat/Long OENS-132.0000 -128.5000 54.7500 52.5000
Sujetsrécifs; dépôts glaciomarins; moraines; turbidite; dépôts postglaciaires; sédiments marins; boues; marges continentales; plate-forme continentale; milieux marins; milieu littoral; topographie du fond océanique; bathymétrie; caractéristiques sous-marines; dorsales sous-marines; levés géophysiques; levés acoustiques marins; levés au sonar; sonar latéral; présence de pétrole; trous; océanographie; établissement de modèles; salinité; courants de marée; hydrodynamique; débit de sedimentation; drainage; rivières; eaux de ruissellement; antécédents géologiques; glaciation; changements du niveau de la mer; morphologie; géologie marine; géologie des dépôts meubles/géomorphologie; combustibles fossiles; géophysique; Phanérozoïque; Cénozoïque; Quaternaire
Illustrationslocation maps; geoscientific sketch maps; geophysical profiles; 3-D images; models
Consultation
Endroit
 
Bibliothèque de Ressources naturelles Canada - Ottawa (Sciences de la Terre)
 
ProgrammeRisques géo marines, Géoscience pour la sécurité publique
LiensErratum
Diffusé2018 01 18; 2018 03 09
RésuméLa cartographie systématique de la région du détroit de Chatham, en Colombie-Britannique, montre que les récifs d'éponges hexactinellides sont une composante importante de la mosaïque du fond marin. Sur la base des trois critères d'identification des récifs (relief positif, faible intensité de la rétrodiffusion et transparence acoustique), nous démontrons que la superficie totale des récifs est de 48 km2. Le plus grand groupe de récifs est situé au sein du détroit de Chatham stricto sensu et couvre plus de 27 km2 du fond marin dans des profondeurs d'eau de 35 à 170 m. Il comprend des récifs d'une hauteur pouvant atteindre 25 m et on le qualifie de «complexe récifal du détroit de Chatham». Nous décrivons certaines des nombreuses morphologies du complexe récifal du détroit de Chatham et de récifs voisins. Une modélisation océanographique montre que le fond marin du complexe récifal du détroit de Chatham s'est formé dans une région où les courants de marée présentent des directions variables, bien que les courants de surface révèlent un flux persistant vers le nord d'un panache à faible salinité. Plusieurs petits récifs se sont développés à moins de 3 km du delta de la rivière Skeena, où les taux de sédimentation sont supérieurs à 1 cm/a. Une comparaison avec des récifs récemment découverts dans la région révèle la variabilité géomorphologique des récifs d'éponges de verre.
Résumé(Résumé en langage clair et simple, non publié)
La cartographie systématique de la région du détroit de Chatham, en Colombie-Britannique, montre que les récifs d'hexactinellides sont une composante importante de la mosaïque du fond marin. À la lumière des trois critères d'identification des récifs (relief positif, rétrodiffusion de faible intensité et transparence acoustique), on observe que la zone totale recouverte par le récif mesure 48 km2. La plus importante agglomération de récifs se trouve dans le détroit de Chatham sensu stricto et recouvre plus de 27 km2 du fond marin à une profondeur variant de 35 à 170 mètres. Dans ce secteur, appelé Complexe récifal du détroit de Chatham (CRDC), on retrouve des récifs qui atteignent une hauteur de 25 mètres. Nous décrivons ici certaines des nombreuses particularités morphologiques du CRDC et des récifs environnants.
GEOSCAN ID306310