GEOSCAN, résultats de la recherche

Menu GEOSCAN


TitreVariations of climate, surface energy budget and minimum snow/ice extent over Canadian Arctic landmass for 2000-2016
AuteurTrichtchenko, A P; Wang, S
SourceJournal of Climate vol. 31, p. 1155-1172, https://doi.org/10.1175/JCLI-D-17-0198.1
Séries alt.Ressources naturelles Canada, Contribution externe 20170262
ÉditeurAmerican Meteorological Society
Documentpublication en série
Lang.anglais
DOIhttps://doi.org/10.1175/JCLI-D-17-0198.1
Mediapapier; en ligne; numérique
Formatspdf
ProvinceNunavut; Territoires du Nord-Ouest; Yukon
Lat/Long OENS-140.0000 -56.0000 88.0000 60.0000
Sujetsglace marine; nappes glaciaires; champs de glace; glace; neige; télédétection
Illustrationslocation maps; satellite imagery; graphs; tables; histograms
ProgrammeL'analyse des risques, Géosciences de changements climatiques
Résumé(disponible en anglais seulement)
Snow and ice over land are important hydrological resources and sensitive indicators of climate change. The Moderate Resolution Imaging Spectroradiometer (MODIS) dataset at 250-m spatial resolution generated at the Canada Centre for Remote Sensing (CCRS) is used to derive the annual minimum snow and ice (MSI) extent over the Canadian Arctic landmass over a 17-yr time span (2000-16). The smallest MSI extent (1.53 3 105 km2) was observed in 2012, the largest (2.09 3 105 km2) was observed in 2013; the average value
was 1.70 3 105 km2. Several reanalyses and observational datasets are assessed to explain the derived MSI variations: the ERA-Interim reanalysis, North American Regional Reanalysis (NARR), Clouds and the Earth's Radiant Energy System (CERES) radiative fluxes, and European Space Agency's GlobSnow dataset. Comparison with the Randolph Glacier Inventory (RGI) showed two important facts: 1) the semipermanent snowpack in the Canadian Arctic that persists through the entire melting season is a significant component
relative to the ice caps and glacier-covered areas (up to 36% or 5.583104 km2), and 2) the MSI variations are related to variations in the local climate dynamics such as warm season average temperature, energy fluxes, and snow cover. The correlation coefficients (absolute values) can be as high as 0.77. The reanalysis-based MSI estimates agree with satellite MSI results (average bias of 2.2 3 103 km2 or 1.3% of the mean value).
Résumé(Résumé en langage clair et simple, non publié)
La neige et la glace sont des ressources importantes et des indicateurs sensibles des changements climatiques. Le Centre canadien de télédétection a recueilli un ensemble de données à une résolution de 250 m à l'aide du spectroradiomètre imageur à résolution moyenne. Cet ensemble de données sert à calculer l'étendue annuelle minimale de neige et de glace (MNG) sur la masse terrestre de l'Arctique canadien de 2000 à 2016. La valeur la plus faible, soit 1,53 × 105 km2 a été observée en 2012 et la valeur la plus élevée, 2,09 × 105 km2, en 2013; la valeur moyenne était de 1,70 × 105 km2. Nous procédons à des réanalyses et évaluons d'autres ensembles de données pour expliquer les variations calculées. L'analyse et la comparaison avec l'inventaire Randolph Glacier (IRG), version 5.0, ont révélé deux faits importants : 1) le manteau neigeux semi-permanent dans l'Arctique canadien, qui persiste tout au long de la saison de fonte, est un élément important de l'étendue MNG par rapport aux calottes glaciaires et aux régions englacées (jusqu'à 38 % ou 58 × 103 km2); 2) les anomalies régionales de l'étendue MNG sur l'Arctique canadien sont fortement corrélées avec la dynamique locale du climat, comme la température moyenne en saison chaude et les anomalies du flux d'énergie. Les coefficients de corrélation (en valeurs absolues) peuvent s'élever jusqu¿à 0,81.
GEOSCAN ID306183