GEOSCAN, résultats de la recherche

Menu GEOSCAN


TitreNew U-Pb zircon ages of plutonic rocks from the Jeannin Lake area, Quebec: an evaluation of the Kuujjuaq Domain and Rachel-Laporte Zone
TéléchargerTéléchargements
AuteurRayner, N M; Lafrance, I; Corrigan, D; Charette, B
SourceCommission géologique du Canada, Recherches en cours (En ligne) 2017-4, 2017, 14 pages, https://doi.org/10.4095/306180
Année2017
ÉditeurRessources naturelles Canada
Documentpublication en série
Lang.anglais
DOIhttps://doi.org/10.4095/306180
Mediaen ligne; numérique
Liensreadme
Formatspdf (Adobe® Reader®); rtf; csv; xlsx (Microsoft® Excel®)
ProvinceQuébec
SNRC23O/14; 23O/15; 23O/16; 23P/13; 24A/04; 24B; 24C/09; 24C/16
Lat/Long OENS -68.5000 -65.5000 57.0000 55.7500
SujetsArchéen; géologie du substratum rocheux; lithologie; roches ignées; roches intrusives; monzonites; granites; tonalites; pegmatites; diorites; caractéristiques structurales; failles; zones de cisaillement; antécédents tectoniques; interprétations tectoniques; décrochement horizontal; cristallisation; déformation; métamorphisme; foliation; recristallisation; datations radiométriques; datation au uranium-plomb; zircon; corrélation; Orogène de New Quebec ; Craton de Supérieur; Orogenèse de Trans-hudson ; géochronologie; stratigraphie; tectonique; géologie structurale; Précambrien; Protérozoïque
Illustrationsgeoscientific sketch maps; tables; photographs; photomicrographs; Concordia diagrams
ProgrammeZone centrale de la région d'Hudson/Ungava, GEM2 : La géocartographie de l'énergie et des minéraux
Diffusé2017 12 12
RésuméTrois échantillons fortement foliés ou recristallisés, identifiés sur le terrain comme appartenant possiblement au socle archéen, ont été recueillis pour analyse géochronologique en vue de comparer leurs âges de cristallisation avec les âges obtenus pour le socle rocheux dans le craton du lac Supérieur et la Zone noyau. Une monzonite porphyrique provenant du Complexe de Boullé, qui se trouve dans la Zone de Rachel-Laporte et est bordé par des failles de chevauchement, a donné un âge de cristallisation de 2690 ± 4 Ma. Un granite à magnétite de 2696 ± 4 Ma provenant de la Suite de Saffray ressemble par son âge et sa composition à des suites potassiques volumineuses du craton du lac Supérieur. Ces âges contrastent avec l'âge de cristallisation plus jeune (2668 ± 5 Ma) d'une tonalite provenant du Complexe de Wheeler, dans un dôme structural distinct au sein de la Zone de Rachel-Laporte.
Les âges des suites plutoniques de Champdoré et de Lhande sont de 1839 ± 6 Ma et de 1835 ± 4 Ma, respectivement. Comme ces entités sont métamorphosées et fortement foliées, elles fournissent également une limite d'âge supérieure pour le maximum de la surimpression tectonothermique qui a eu lieu au Paléoprotérozoïque. La pegmatite post-tectonique de la Suite de Dancelou indique un âge maximum de 1793 ± 4 Ma pour la fin de la déformation dans cette région.
Résumé(Résumé en langage clair et simple, non publié)
La connaissance de l'âge des roches (géochronologie) est essentielle pour l'élaboration d'une carte géologique puisqu'elle permet aux scientifiques d'ajouter la mesure du temps à leurs observations sur le terrain et leur permet d'établir des comparaisons avec des roches d'âge et d'apparence similaires qui se trouvent ailleurs. Notre rapport présente les âges de six échantillons prélevés dans la région du lac Jeannin, Québec, entre Schefferville et Kuujjuaq. Les résultats présentés dans le rapport permettent l'évaluation des corrélations contradictoires et amélioration des modèles tectoniques. Les nouvelles données fourniront un contexte tectonostratigraphique et magmatique plus robuste pour entreprendre l'exploration minérale.
GEOSCAN ID306180