GEOSCAN, résultats de la recherche

Menu GEOSCAN


TitreNeoproterozoic deformation in eastern Mackenzie Mountains and Mackenzie Plain, Northwest Territories
AuteurFallas, K M; MacLean, B C; MacNaughton, R B
Source 2017 p. 25-26
LiensOnline - En ligne (1.7 MB)
Année2017
Séries alt.Ressources naturelles Canada, Contribution externe 20170253
ÉditeurCommission géologique des Territoires du Nord-Ouest
RéunionYellowknife Geoscience Forum; Yellowknife; CA; Novembre 14-16, 2017
Documentpublication en série
Lang.anglais
Mediapapier; en ligne; numérique
Formatspdf
ProvinceTerritoires du Nord-Ouest
Sujetssedimentation; interpretations sismiques; levés de reflexion sismiques; levés sismiques, sol; plissement; géologie du substratum rocheux; discordances; modèles stratigraphiques; Supergroupe de Mackenzie Mountains ; Groupe de Coates Lake ; stratigraphie; géologie régional
ProgrammeGéo-transect Shield à Selwyn, sous-projet Mackenzie-Selwyn du corridor de Mackenzie, GEM2 : La géocartographie de l'énergie et des minéraux
Résumé(non publié)
Dans le cadre du projet Mackenzie du programme GEM de la Commission géologique du Canada, la cartographie du substratum rocheux ainsi que les interprétations de levés de sismique-réflexion ont permis de documenter l'épisode de plissement régional qui a déformé les strates toriennes du Supergroupe de Mackenzie Mountains, du Groupe de Coates Lake et de leurs équivalents latéraux (Groupe d'Hematite Creek et Supergroupe de Shaler). La région touchée de façon non ambiguë par le plissement comprend la partie orientale des Monts Mackenzie et la partie centrale de la plaine Mackenzie, soit un secteur de 300 km sur 500 km, mais il est possible que le plissement se soit étendu au-delà de cette région. Le plissement ne touche pas les strates du Cryogénien au Cambrien qui reposent en discordance sur celles du Supergroupe de Mackenzie Mountains. Dans les parties occidentale et centrale des monts Mackenzie, les critères stratigraphiques laissent croire que le plissement s'est produit entre le dépôt du Groupe de Coates Lake et celui du Groupe de Rapitan sus-jacent, soit entre 732 et 717 Ma, d'après les données de datation les plus récentes. Les larges plis régionaux présentent des longueurs d'onde de 30 à 100 km, des amplitudes de 2-3 km et sont recoupés par une discordance à angle peu prononcé au contact d'unités plus récentes. Les modèles actuels de l'évolution de la partie nord-ouest du Canada au Néoprotérozoïque mettent en évidence une sédimentation dans un bassin épicratonique au Tonien, suivie d'une déformation en extension ou peut-être en transtension et extension du Cryogénien à l'Édiacarien. L'identification d'un épisode régional de déformation en compression qui aurait interféré avec l'histoire générale de déformation en extension modifie de façon significative notre compréhension de l'histoire tectonique et de l'évolution stratigraphique de la région.
Résumé(Résumé en langage clair et simple, non publié)
Ce résumé décrit un événement de déformation survenu au Néoprotérozoïque (il y a de 1000 à 450 millions d'années) qui a modifié le substratum rocheux des monts Mackenzie, de la plaine du Mackenzie et des monts Franklin dans les Territoires du Nord-Ouest.
GEOSCAN ID306155