GEOSCAN, résultats de la recherche

Menu GEOSCAN


TitrePicrite "intelligence" from the Middle-Late Triassic Stikine arc: composition of mantle wedge asthenosphere
AuteurMilidragovic, D; Zagorevski, A; Weis, D; Joyce, N; Chapman, J B
SourceLithos vol. 308-309, 2018 p. 446-461, https://doi.org/10.1016/j.lithos.2018.03.014
Année2018
Séries alt.Ressources naturelles Canada, Contribution externe 20170247
ÉditeurElsevier BV
Documentpublication en série
Lang.anglais
DOIhttps://doi.org/10.1016/j.lithos.2018.03.014
Mediapapier; en ligne; numérique
Formatspdf; html; xlsx; docx; doc
ProvinceColombie-Britannique
SNRC104G/02; 104G/03; 104G/04; 104G/05; 104G/06; 104G/07; 104G/10; 104G/11; 104G/12
Lat/Long OENS-131.6167 -130.7500 57.5833 57.1667
SujetsTrias supérieur; Trias moyen; études de la croûte; manteau terrestre; origine; géologie du substratum rocheux; lithologie; roches ignées; roches volcaniques; magmas; tufs volcaniques; picrites; basaltes; roches intrusives; intrusions; filons rocheux; datation radiométrique; datation argon-argon; rapports isotopiques; rapports strontium-strontium; rapports rubidium strontium; analyses des éléments en trace; hafnium; néodyme; plomb; cadre tectonique; subduction; métasomatose; dorsales médio-océaniques; milieu sédimentaire; milieux marins; Cordillère canadienne; Terrane de Stikine ; Groupe de Stuhini ; Bassin de Cascadia ; géochronologie; géochimie; tectonique; pétrologie ignée et métamorphique; Phanérozoïque; Mésozoïque; Trias
Illustrationsgeoscientific sketch maps; photographs; photomicrographs; spectra; tables; geochemical plots; ternary diagrams
ProgrammeGestion de programme de l'ouest de la Cordillère, GEM2 : La géocartographie de l'énergie et des minéraux
Diffusé2018 03 21
Résumé(non publié)
Dans la Cordillère canadienne du nord-ouest de la Colombie-Britannique (Canada), des magmas d'arc quasi primaires, non évolués, ont formé une unité de petit volume d'une épaisseur de <=100 m. Ces magmas primitifs ont formé un tuf picritique à phénocristaux d'olivine situé près de la base du Groupe de Stuhini du Trias moyen-tardif dans le terrane de Stikine (Stikinie). Un nouvel âge 40Ar/39Ar sur hornblende d'un dyke basaltique présentant une relation de recoupement établit que le tuf doit être plus ancien que 221 ± 2Ma. Un âge isochrone 87Sr/86Sr de 212 ± 25 Ma a été livré par des échantillons de tuf à texture originale intacte, ce qui rendrait compte, selon nous, d'un équilibre synsédimentaire avec l'eau de mer. La composition en éléments traces du magma parental reflétée par le tuf picritique montre un fort appauvrissement de la plupart des éléments traces incompatibles par rapport à la composition des basaltes de dorsale médio-océanique (MORB), ce qui révèle l'implication d'un manteau d'arc environnant très appauvri. Des analyses haute précision du contenu en éléments traces et de la composition isotopique de Hf-Nd-Pb pointent vers une origine résultant du mélange d'un fluide magmatique issu de la fusion de l'asthénosphère environnante avec <=2% d'un fluide résultant de la fusion de sédiments subductés. L'ajout non conservatif par métasomatisme d'éléments incompatibles lié à la fusion de sédiments du plancher de l'Océan Panthalassa subductés permet de rendre compte de la signature d'arc du tuf picritique du Groupe de Stuhini, de l'enrichissement en terres rares légères par rapport aux terres rares lourdes et aux éléments à fort effet de champ, ainsi que de l'enrichissement anomal en Pb.
Les sédiments panthalassiens dont on présume l'existence auraient une composition semblable aux sédiments du Néogène-Quaternaire de la partie nord du bassin de Cascadia actuel. La composition isotopique de Hf initiale dans le tuf picritique s'apparenterait étroitement à celle de l'asthénosphère environnante sous la Stikinie au Trias moyen-tardif et est nettement moins radiogénique que la composition isotopique de Hf corrigée en fonction de l'âge du réservoir mantellique (MORB) appauvri. Cela laisse croire que le membre extrême du manteau asthénosphérique environnant a subi un appauvrissement par fusion (F <= 0,05) peu de temps avant la pétrogenèse picritique. Le membre extrême mantellique au sein de la source du tuf picritique du Groupe de Stuhini est isotopiquement semblable à la source mantellique des basaltes de dorsale médio-océanique enrichis (E-MORB) qui font éruption de nos jours à l'extrémité sud de la dorsale Explorer, dans le nord-est de l'océan Pacifique. La ressemblance isotopique entre le manteau environnant sous la Stikinie au Trias moyen-tardif et le manteau qui alimente présentement la dorsale Explorer méridionale laisse croire que des domaines enrichis dans le manteau du nord-est du Pacifique subsistent sur de longues périodes (>=222 millions d'années).
Résumé(Résumé en langage clair et simple, non publié)
Comprendre les circonstances et les processus qui mènent à la production de magmas est essentiel pour comprendre la formation des districts miniers de cuivre-or-molybdène au Canada et dans le monde. Cette étude porte sur les magmas du Trias moyen-tardif qui ont fait éruption il y a plus de 222 millions d'années dans le terrane de Stikine, dans le nord de la Colombie-Britannique. Ces coulées mantelliques rares et relativement vierges fournissent un aperçu des processus qui se produisent à l'intérieur de la Terre (manteau) avant la formation de gisements de cuivre-or-molybdène. La source inférée du manteau était isotopiquement semblable au manteau qui se trouve actuellement sous les crêtes sud de Explorer et du nord de Juan de Fuca au large de la côte ouest de l'Amérique du Nord. Cette similitude suggère que le manteau enrichi relativement peu commun a résidé dans le nord-est du Pacifique pendant plus de 222 Ma. Notre étude du magma triasique moyen-tardif indique également que sa source mantellique a été modifiée par une petite quantité (~ 2%) de sédiments subductés, similaire sur le plan de la composition aux sédiments modernes du nord du bassin de Cascadia.
GEOSCAN ID306132