GEOSCAN, résultats de la recherche

Menu GEOSCAN


TitreAttenuation of ground-motion amplitudes from small-magnitude earthquakes in the Montney Play, northeastern British Columbia
AuteurBabaie Mahani, A; Kao, H
SourceGeoscience BC Summary of activities 2017: energy; Geoscience BC, Report 2018-4, 2018 p. 15-21
Année2018
Séries alt.Ressources naturelles Canada, Contribution externe 20170243
ÉditeurGeoscience BC
Documentpublication en série
Lang.anglais
Mediapapier; en ligne; numérique
Formatspdf
ProvinceColombie-Britannique
SNRC93O/09; 93O/16; 93P/09; 93P/10; 93P/11; 93P/12; 93P/13; 93P/14; 93P/15; 93P/16; 94A/01; 94A/02; 94A/03; 94A/04; 94A/05; 94A/06; 94A/07; 94A/08; 94A/09; 94A/10; 94A/11; 94A/12; 94B/01; 94B/08; 94B/09
Lat/Long OENS-122.5000 -120.0000 56.7000 55.6000
Sujetsséismologie; secousses séismiques; sismicité; industrie pétrolière; recuperation d'hydrocarbures; fracturation hydraulique; magnitudes des séismes; sismographes; ondes sismiques; attenuation; vitesse des ondes sismiques; séismologie des secousses fortes; spectres d'amplitude; risque sismique; risque de tremblement de terre; Infrastructure; géophysique; géologie de l'environnement; combustibles fossiles
Illustrationslocation maps; spectra; tables; graphs
ProgrammeGas de schiste - sismicité induite, Géoscience de l'environnement
LiensOnline - En ligne (pdf, 3.2 MB)
LiensGeoscience BC Summary of activities 2017: energy
Diffusé2018 01 01
Résumé(non publié)
Les caractéristiques d'atténuation du mouvement du sol à partir de tremblements de terre de petite magnitude potentiellement induits dans le Montney Play du nord-est de la Colombie-Britannique sont dérivées d'un ensemble de données combinées constitué de signaux enregistrés dans des stations sismographiques publiques et privées. Un avantage unique de cet ensemble de données est qu'il couvre la plage de distance rapprochée de <45 km des épicentres dans la gamme de magnitude de 1,5-3,8. Nos résultats indiquent que les mouvements du sol sont comparables entre les zones de Graham et de Septimus, à l'exception de certaines fréquences à l'échelle de magnitude de 2,5-3,0. Les coefficients d'étalement géométrique obtenus avec notre ensemble de données combinées suggèrent une décroissance plus élevée des amplitudes à distance que celles obtenues dans Atkinson (2015). De plus, les amplitudes de mouvement du sol dans le bac de faible magnitude (M 1.5-2.5) s'atténuent plus vite que celles de plus grande magnitude (M = 2.5). La différence entre l'atténuation géométrique d'étalement devient minime à des fréquences plus élevées (10 Hz), et cette tendance existe également pour PGV et PGA.
Résumé(Résumé en langage clair et simple, non publié)
Nous utilisons un ensemble de données combinées comprenant des ondes sismiques enregistrées dans des stations très proches des sites d'injection (<45 km) dans les régions de Graham et Septimus, au nord-est de la Colombie-Britannique, pour étudier comment l'amplitude des ondes sismiques décroit avec la distance(aussi connu sous le terme d'atténuation sismique). Nous avons constaté que l'atténuation est plus élevée pour des distances de cet ordre que prévue par le modèle précédent. Nos résultats suggèrent également que l'amplitude du mouvement du sol s'atténue plus rapidement dans la gamme de magnitude inférieure (M 1.5-2.5) que dans celle de magnitudes plus élevées (M=2.5).
GEOSCAN ID306105