GEOSCAN, résultats de la recherche

Menu GEOSCAN


TitreStructural evolution of the rifted margin off northern Labrador: the role of hyperextension and magmatism
AuteurKeen, C E; Dickie, K; Dafoe, L T
SourceTectonics vol. 37, issue 7, 2018 p. 1955-1972, https://doi.org/10.1029/2017TC004924
Année2018
Séries alt.Ressources naturelles Canada, Contribution externe 20170239
ÉditeurElsevier
Documentpublication en série
Lang.anglais
DOIhttps://doi.org/10.1029/2017TC004924
Mediapapier; en ligne; numérique
Formatspdf; html
ProvinceTerre-Neuve-et-Labrador; Région extracotière du nord
SNRC14; 15C; 15D; 15E; 15F; 24A; 24H; 24I; 24J; 25A; 25H
Lat/Long OENS -65.0000 -56.0000 61.3333 56.7500
Sujetsstructure de la croûte; evolution de la croûte; épaisseur de la croûte; croûte continentale; craton; croûte océanique; manteau terrestre; discontinuité de Mohorovicic; antécédents tectoniques; cadre tectonique; tectonique de plaques; marges plaques; crevasses; magmatisme; altération; serpentinisation; déformation; marges continentales; plate-forme continentale; levés géophysiques; levés de reflexion sismiques; levés de refraction sismiques; vitesse des ondes sismiques; levés gravimétriques; interprétations magnétiques; bathymétrie; géologie du substratum rocheux; lithologie; roches ignées; roches volcaniques; géologie du socle; caractéristiques structurales; failles; escarpements; Paléogène; Eocene; Paléocène; Archéen; Plate-Forme du Labrador; Bassin de Saglek ; Arche d'Okak ; Bassin d'Hopedale ; Craton de Nain ; Orogène de Torngat ; Zone de Cartwright Fracture ; géologie structurale; tectonique; géophysique; Phanérozoïque; Cénozoïque; Tertiaire; Mésozoïque; Crétacé; Précambrien
Illustrationslocation maps; geoscientific sketch maps; seismic reflection profiles; gravity profiles; cross-sections; models; tables
ProgrammeSystèmes pétroliers de Baffin, GEM2 : La géocartographie de l'énergie et des minéraux
Diffusé2018 06 11
Résumé(non publié)
Au large de la partie nord de la marge de divergence du Labrador, des données de sismique-réflexion de grande qualité permettent d'imager la croûte étirée et fracturée le long et en travers de la marge continentale. Elles sont ici décrites en conjonction avec les données sur les vitesses sismiques et les données gravimétriques disponibles. La marge s'est formée au sein d'une épaisse lithosphère cratonique froide. Dans les données, on peut observer une réflexion associée à la limite du socle continental de l'Archéen ainsi qu'une profonde réflexion isolée de forte amplitude et ondulée à environ 10 km sous la précédente. D'après les calculs effectués sur les données d'un précédent levé sismique à grand angle effectué dans la région, la réflexion la plus profonde peut être corrélée à la limite croûte-manteau. Cette réflexion appelée ici «réflexion L» semble être équivalente à d'autres structures de décollement de la partie sommitale du manteau que l'on peut observer dans d'autres marges de divergence à faible abondance de magma. Cependant, des vitesses normales du manteau ont été relevées juste en dessous de cette réflexion, ce qui laisse croire que celle-ci pourrait ne pas être associée à la formation d'un manteau serpentinisé à comportement fragile. Une zone de forte vitesse et densité est présente sous la plate-forme continentale externe au large de la réflexion L, là où le socle est transparent aux ondes sismiques, ce qui pourrait rendre compte de l'existence d'une croûte très mafique ou d'un manteau serpentinisé. Une reconstitution de la croûte de cette marge continentale et de sa marge conjuguée révèle une forte asymétrie, où la zone d'amincissement crustal est beaucoup plus large du côté de la marge du Groenland. Ces profils d'amincissement crustal sont comparables à ceux d'autres marges conjugués au sein d'une lithosphère cratonique. Bien que certains des attributs de cette marge soient ceux d'un système pauvre en magma, à la transition croûte continentale-croûte océanique, une épaisse croûte océanique a créé une zone riche en magma au Paléocène lorsqu'un point chaud était actif dans le détroit de Davis, au nord. Ainsi, cette marge affiche des caractéristiques propres tant aux systèmes riches en magma que pauvres en magma.
Résumé(Résumé en langage clair et simple, non publié)
De nouvelles données de réflexion sismique obtenues par l¿industrie au large du Nord du Labrador fournissent de meilleures images de la structure du sous-sol profond où les roches de la marge continentale se raréfient et font graduellement place à la croûte océanique sous la partie centrale de la mer du Labrador. Dans le cadre des études des bassins régionaux, il est important de comprendre cette transition puisqu¿elle fournit le contexte tectonique et les contraintes d¿âge pour les sédiments sus-jacents et leur potentiel pétrolifère. En élargissant les études vers le sud, nous délinéons une zone de manteau possiblement serpentinisé ou exhumé s¿étendant entre la croûte continentale hyperétendue et la croûte océanique. Nous montrons les caractéristiques sismiques de ces zones et discutons brièvement de la marge volcanique adjacente. Les résultats sont comparés à ceux de la marge conjuguée de l¿Ouest du Groenland et d¿autres régions qui présentent des similitudes avec d¿autres zones au large d¿Iberia et de Terre-Neuve.
GEOSCAN ID306095