GEOSCAN, résultats de la recherche

Menu GEOSCAN


TitreHydrogeologic analysis of the 'Yonge Street' aquifer, south-central Ontario: a multi-decadal pumping test
AuteurGerber, R E; Holysh, S; Fairbanks, M; Bradley, T; Sharpe, D; Russell, H A J
SourceProceedings, GeoOttawa 2017; par International Association of Hydrogeologists; 2017 p. 1-8
Année2017
Séries alt.Ressources naturelles Canada, Contribution externe 20170223
ÉditeurLa Société canadienne de géotechnique
RéunionGeo Ottawa 2017 - 70th Canadian Geotechnical Conference and the 12th Joint CGS/IAH-CNC Groundwater Conference; Ottawa; CA; Octobre 1-4, 2017
Documentlivre
Lang.anglais
Mediapapier
ProvinceOntario
SNRC30M/13; 30M/14; 30M/15; 30M/16; 31D
Lat/Long OENS -80.0000 -78.0000 45.0000 43.7500
Sujetsaquifères; sables; dépôts glaciolacustres; eau souterraine; graviers; Formation de Scarborough ; Formation de Sunnybrook ; Formation de Thorncliffe ; Till de Newmarket ; Moraine d'Oak Ridges ; hydrogéologie; géologie des dépôts meubles/géomorphologie
Illustrationslocation maps; graphs; schematic diagrams; digital elevation models; 3-D models
ProgrammeCaractéristiques d'aquifères et support cartographique, Géoscience des eaux souterraines
LiensOnline - En ligne
RésuméL'aquifère Yonge Street au nord de Toronto est un aquifère municipal prolifique qui a été utilisé depuis les années 1940. L'aquifère est composé de sable et de gravier canal, 70m de profondeur, à 2 km de large et étend 20 km le long d'une trajectoire nord-sud. Le système municipal se compose de neuf champ de captage installés entre 1957 et 1991. Avec les profils sismique de haute qualité et de données de forage en continu, une stratigraphie régionale a été délimitée, constituée des principales unités suivantes: soubassement, sédiments profonds (les formations Scarborough, Sunnybrook et Thorncliffe), Newmarket Till, Moraine Oak Ridges et les sédiments glaciolacustres. Deux générations de canaux incisés nord-sud à travers la stratigraphie régionale sont interprétées. Une analyse de la réponse au niveau de
l'eau souterraine au pompage municipal confirme la connexion le long du canal. Les analyse suggèrent que l'aquifère Yonge Street est un aquifère à bande semi-confiné (qui fuit) avec des transmissivités observées entre 1500 à 4500 m²/j, contrairement aux transmissivités régionales de l'aquifère qui sont en général inférieures à 500 m²/j. Il est prévu que le modèle conceptuel présenté aidera à l'exploration et au développement des eaux souterraines pour les aquifères qui existent dans des terrains glaciés similaires.
GEOSCAN ID306053