GEOSCAN, résultats de la recherche

Menu GEOSCAN


TitreDinoflagellates from the GEM project: aspects of Mesozoic-Cenozoic biostratigraphy from Canada's North
AuteurFensome, R A; Williams, G L
LiensOnline - En ligne (1.77 MB)
Séries alt.Ressources naturelles Canada, Contribution externe 20170220
Réunion11th International Conference on Modern and Fossil Dinoflagellates; Bordeaux; FA; juillet 17 -21, 2017
Documentlivre
Lang.anglais
Mediapapier; en ligne; numérique
Formatspdf
ProvinceNunavut; Région extracotière du nord
Sujetspaléoenvironnement; assemblages fossiles
ProgrammeSystèmes pétroliers de Baffin, GEM2 : La géocartographie de l'énergie et des minéraux
Résumé(non publié)
Le programme Géocartographie de l'énergie et des minéraux (GEM) de la Commission géologique du Canada se concentre sur les régions du Nord canadien. Les roches du Mésozoïque et du Cénozoïque jouent un rôle important dans la géologie et les systèmes pétroliers de plusieurs régions d'intérêt du programme. Les kystes de dinoflagellés (dinokystes) sont de première importance dans l'attribution des âges dans de nombreuses coupes sédimentaires s'échelonnant du Jurassique au Néogène ainsi que dans la détermination des paléoenvironnements. Nos travaux se concentrent présentement dans les régions de Baffin, de Mackenzie et de l'Arctique de l'Ouest. Dans la région de Baffin, l'un des principaux centres d'intérêt porte sur des coupes de l'île Bylot constituées de roches s'échelonnant de l'Albien-Cénomanien au Paléocène moyen (Sélandien), qui ont été antérieurement datées à l'aide de leur contenu en spores et pollens. Les assemblages de dinokystes nous aident à raffiner le contrôle chronologique et à interpréter les paléoenvironnements marins. Les roches du Mésozoïque de la région de Mackenzie assurent un lien central entre les strates aux limites chronologiques bien définies de la Mer intérieure occidentale, plus au sud, et les strates du même âge de l'Arctique de l'Ouest. Les coupes le long des rivières Hume et Olympic ont livré des assemblages divers couvrant l'intervalle de l'Albien jusqu'à probablement le Turonien, nous permettant ainsi d'affiner les âges, ce qui pourrait avoir des répercussions sur une plus vaste région. La coupe de la rivière Hume a livré une riche variété de dinokystes d'aréoligéracéens et nous fournit le matériel essentiel à une révision de Cyclonephelium et de genres semblables. Dans l'Arctique de l'Ouest, les assemblages de dinokystes provenant de l'intervalle du Crétacé moyen de la coupe du fjord Glacier, dans l'île Axel Heiberg, sont surtout constitués de dinokystes mal préservés où dominent Oligosphaeridium, Odontochitina et des aréoligéracéens. En combinant nos résultats à d'autres données, nous contribuerons à une meilleure compréhension du contrôle chronologique et des paléoenvironnements du Crétacé dans l'Arctique canadien.
Résumé(Résumé en langage clair et simple, non publié)
Le projet de géocartographie de l'énergie et des minéraux (GEM) de la Commission géologique du Canada s'articule autour des régions du nord du Canada. Les roches mésozoïques et cénozoïques jouent un rôle important dans les systèmes géologiques et pétroliers de nombre de régions d'intérêt visées par le GEM. Les kystes de dinoflagellés (dinokystes) sont essentiels à la détermination des âges de bon nombre de segments de l'histoire, notamment du Jurassique jusqu'au Néogène, et de paléoenvironnements. À l'heure actuelle, nous nous servons des dinokystes pour améliorer notre compréhension des segments du Crétacé tardif et du Paléogène sur l'île Bylot (dans la région de Baffin), du Crétacé moyen dans les plaines de Mackenzie (région de Mackenzie), et du Crétacé moyen sur l'île Axel Heiberg (région ouest de l'Arctique). On met notamment l'accent sur l'élaboration de scénarios d'événements stratigraphiques pour chacune des régions ainsi que sur le développement d'un scénario transarctique qui établit des corrélations entre ces régions du Nord.
GEOSCAN ID306050