GEOSCAN, résultats de la recherche

Menu GEOSCAN


TitreRift zones underlying the continental margin offshore central Labrador, Canada
AuteurKeen, C E; Dickie, K; Dafoe, L
Source5th Atlantic Conjugate Margins Conference; .
Séries alt.Ressources naturelles Canada, Contribution externe 20170180
Réunion5th Atlantic Conjugate Margins Conference; Porto de Galinhas, Pernambuco; BR; août 23-25, 2017
Documentlivre
Lang.anglais
Mediapapier
Formatspdf
ProvinceRégion extracotière de l'est
Sujetslevés de reflexion sismiques; géologie du socle; évolution tectonique; evolution du bassin; cuvettes synclinales; interpretations structurelles; géologie structurale; géologie générale
ProgrammeSystèmes pétroliers de Baffin, GEM2 : La géocartographie de l'énergie et des minéraux
Résumé(non publié)
De nouvelles données de sismique-réflexion 2D le long de profils recoupant la marge du Labrador nous fournissent une image améliorée de la structure en profondeur de son socle, ainsi que des connaissances additionnelles sur l'évolution des marges non volcaniques à l'échelle globale. Depuis plusieurs dizaines d'années, de nombreuses études se sont intéressées à la nature de la zone de transition continent-océan de cette marge ainsi que de sa marge conjuguée au large de la côte ouest du Groenland. Nous décrivons ici une partie des nouvelles données sismiques et des données de champs de potentiel qui leur sont associées, en lien avec une étude antérieure qui incorporait un profil de vitesses en profondeur.
Les données sismiques couvrent trois principales zones définies par la structure et la composition dans des études antérieures soient : 1) une zone de croûte continentale étirée, dont une région hyperétirée, surmontant en partie un manteau serpentinisé; 2) une zone de manteau subcontinental exhumé et serpentinisé; et 3) une zone de croûte océanique. Nous avons été en mesure d'étendre ces zones latéralement sur plus de 200 km le long de la marge.
La croûte continentale est hyperétirée sur des dizaines de kilomètres vers l'intérieur du continent à partir de la zone de rupture, là où sont présentes des failles normales ainsi que de possibles surfaces de décollement faiblement inclinées, dont certaines se situent près de la base de croûte ou à la base de celle-ci. Plus loin au large, les sédiments reposent sur une zone de manteau serpentinisé et le caractère sismique de ces roches est très différent de celui de la croûte continentale.
À l'intérieur de la zone océanique, nous définissons une subdivision additionnelle qualifiée de domaine proto-océanique qui se caractérise par la présence de croûte océanique de caractère variable âgée de 70-65 Ma (chrons magnétiques 27-31) ainsi que, plus loin au large, d'une zone d'expansion des fonds océaniques en régime continu.
Nous discutons de ces résultats et les comparons à ceux d'études antérieures réalisées sur la marge conjuguée de l'ouest du Groenland et d'autres marges pauvres en magma bien étudiées et constatons de remarquables similarités avec les marges présentes au large de la péninsule ibérique et de Terre-Neuve.
Résumé(Résumé en langage clair et simple, non publié)
Au large du Labrador, de nouvelles données industrielles d'observation sismique par réflexion fournissent des images améliorées de la structure du sous-sol profond où les roches de la marge continentale se raréfient et laissent peu à peu place à la croûte océanique sous la partie centrale de la mer du Labrador. Il est important de comprendre cette transition dans le cadre des études des bassins régionaux puisqu'elle fournit le contexte tectonique et les contraintes d'âge pour les sédiments qui recouvrent cette couche et leur potentiel pétrolifère. Trois grandes zones structurales antérieures sont décrites et extrapolées latéralement le long de la marge, sur une distance de plus de 200 km. Nous montrons les caractéristiques sismiques de ces zones ainsi que les caractéristiques potentielles du terrain et nous définissons un domaine « proto-océanique » de la mince couche océanique ancienne. Les résultats sont comparés à la marge conjuguée du Groenland de l'Ouest et à d'autres régions qui présentent des similitudes avec d'autres zones au large d'Iberia et de Terre-Neuve.
GEOSCAN ID305868