GEOSCAN, résultats de la recherche

Menu GEOSCAN


TitreAutomated method for SAR-based water-mask derivation
TéléchargerTéléchargements
AuteurBeauchemin, M; Decker, V; Tolszczuk-Leclerc, S
SourceGéomatique Canada, Dossier public 35, 2017, 27 pages, https://doi.org/10.4095/304204 (Accès ouvert)
Année2017
ÉditeurRessources naturelles Canada
Documentdossier public
Lang.anglais
DOIhttps://doi.org/10.4095/304204
Mediaen ligne; numérique
Formatspdf
Sujetstélédétection; imagerie par satellite; méthodes radar; imagerie radar; eaux de surface; inondations; végétation; techniques de cartographie; géophysique
Illustrationsflow charts; tables; satellite images
ProgrammeScience de la télédétection spatiale, Méthodologie
Diffusé2017 07 17
Résumé(disponible en anglais seulement)
We describe an automated method for water mask extraction from RADARSAT images. The method is specifically designed to localize image areas where conditions are best for the optimum application of automated thresholding algorithms. The approach is rooted in a split-based technique, successfully exploited elsewhere, to derive a global thresholding value from the selection of a few local tiles. The method further incorporates a region growing mechanism to locally improve the waterline boundary position. It also includes an adaptive algorithm for small land patches conditional reclassification. The algorithm was applied to 18 RADARSAT images and careful visual inspection of the results shows good agreement with results obtained manually by experienced operators using a traditional threshold approach.
Résumé(Résumé en langage clair et simple, non publié)
Nous décrivons une méthode informatique de délimitation automatisée des zones couvertes d'eau à partir d'images radar captées par le satellite canadien RADARSAT. Comme l'eau dans l'imagerie radar est généralement vue comme sous forme de zones plus sombres, cette méthode est basée sur des algorithmes qui séparent les zones lumineuses des zones sombres. Les emplacements de la transition zone lumineuse-zone sombre définissent les limites de l'eau. La méthode a été appliquée à 18 images RADARSAT et une inspection visuelle minutieuse des résultats montre une bonne concordance avec les résultats obtenus manuellement par des opérateurs expérimentés. La méthode a été élaborée à l'appui du flux de travail actuel de délimitation de l'eau actuellement utilisé par le Service de géomatique en cas d'urgence (SGU) au Centre canadien de cartographie et d'observation de la Terre (CCCOT).
GEOSCAN ID304204