GEOSCAN, résultats de la recherche

Menu GEOSCAN


TitreHyperpycnal flows control the persistence and flushing of hypoxic high conductivity bottom water in a High Arctic lake
AuteurLewis, T; Lamoureux, S F; Normandeau, A; Dugan, H A
SourceArctic Science vol. 0, 2017., https://doi.org/10.1139/AS-2017-0022 (Accès ouvert)
Année2017
Séries alt.Ressources naturelles Canada, Contribution externe 20170098
ÉditeurÉditions Sciences Canada
Documentpublication en série
Lang.anglais
DOIhttps://doi.org/10.1139/AS-2017-0022
Mediapapier; en ligne; numérique
Formatspdf
ProvinceNunavut
SNRC78F/15; 78F/16; 78G/01; 78G/02
Lat/Long OENS-112.0000 -108.0000 76.0000 74.5000
Sujetslevés de conductivité; conductivité; oxygène; géochimie de l'eau; géochimie des eaux lacustres; eaux lacustres; trajectoires d'écoulement; dépôts fluviaux; transport fluvial; hydrogéologie
Illustrationslocation maps; bathymetric profiles; graphs
Diffusé2017 08 16
RésuméDans les parties profondes de nombreux lacs, des zones de hautes conductivités (HC) pauvres en oxygène dissous (OD) sont présentes. L'OD et la HC sont importants pour les organismes benthiques, le cycle des nutriments et des contaminants, ainsi que pour notre compréhension de l'évolution des lacs. Dans cette étude, nous étudions la persistance et le renouvellement des zones de HC et pauvres en DO durant quatre années dans un lac arctique (Cape bounty, Île Melville), en utilisant des données de propriétés physiques et de vitesses des courants collectés dans les zones profondes du lac, conjointement à l'utilisation de données hydrométriques et de sédiments en suspension dans les rivières se déversant dans le lac. Durant la période de monitorage, la zone HC a été renouvelée en 2007 et 2008, mais a largement persisté en 2009-2010. En 2007, de larges perturbations du pergélisol dans le bassin versant ont augmenté la quantité de sédiments en suspension dans la rivière durant deux années (2007-2008). Durant les deux années suivantes (2009-2010), les niveaux de sédiments en suspension sont revenus au taux pré-pertubation. Les hauts taux de sédiments en suspension ont mené à la formation de courants hyperpycnaux, courants qui sont liés au renouvellement des eaux profondes.
Résumé(Résumé en langage clair et simple, non publié)
Dans les parties les plus profondes de nombreux lacs, des zones de haute conductivité (HC) appauvries en oxygène dissous (OD) sont présentes. Ces zones profondes sont importantes pour les organismes benthiques, le cycle des nutriments et des contaminants et la compréhension de l'évolution à long terme des lacs. Nous avons constaté que la concentration élevée de sédiments en suspension dans les rivières du Haut-Arctique en 2007 et en 2008, causée par des perturbations du pergélisol, a formé des courants hyperpycnaux soutenus (courant de densité à l'embouchure des rivières) dans le lac Ouest de Cape Bounty (île Melville). Nous attribuons ces courants au renouvellement des eaux de fond. L'augmentation des concentrations de sédiments en suspension dans les rivières à l'avenir deviendra un contrôle de plus en plus important sur l'équilibre entre la densité de l'eau des rivières et des lacs. Nous suggérons donc que la fréquence d'écoulement hyperpycnal augmentera à l'avenir, et que la persistance des zones appauvries en oxygène diminuera dans ce système.
GEOSCAN ID302733