GEOSCAN, résultats de la recherche

Menu GEOSCAN


TitreEvidence for Neoarchean Ni-Cu-bearing mafic intrusions along a major lithospheric structure: a case study from the south Rae craton (Canada)
AuteurRegis, D; Acosta-Gongora, P; Davis, W J; Knox, B; Pehrsson, S; Martel, E; Hulbert, L
SourcePrecambrian Research 2017., https://doi.org/10.1016/j.precamres.2017.09.026
Année2017
Séries alt.Ressources naturelles Canada, Contribution externe 20170087
ÉditeurElsevier
Documentpublication en série
Lang.anglais
DOIhttps://doi.org/10.1016/j.precamres.2017.09.026
Mediapapier; en ligne; numérique
Formatspdf
ProvinceManitoba; Territoires du Nord-Ouest; Saskatchewan; Nunavut
SNRC75A; 75B; 75C; 75F; 75G; 75H; 74N; 74O; 74P; 65C; 65F; 64K; 64N
Lat/Long OENS-110.0000 -100.0000 62.0000 59.0000
Sujetsroches mafiques; roches ultramafiques; roches intrusives; paragneiss; nickel; cuivre; minéralisation; pétrologie des roches métamorphiques; cristallisation; datations au zircon; datations au uranium-plomb; Zone de Snowbird Tectonic ; Craton d'Hearne ; Craton de Rae ; géochronologie; géochronologie
Illustrationslocation maps; tables; geological sketch maps; photomicrographs; photographs; phase diagrams; Concordia diagrams
ProgrammeGéologie du substratum rocheux et des dépôts meubles du sud de la province de Rae, GEM2 : La géocartographie de l'énergie et des minéraux
Diffusé2017 10 03
Résumé(non publié)
Des roches intrusives de composition mafique ou ultramafique, déformées et métamorphisées sont communes le long et à proximité du contact de la zone tectonique de Snowbird, une importante structure du Paléoprotérozoïque qui sépare les cratons de Rae et de Hearne. Du côté du craton de Rae de cette importante structure lithosphérique, nous avons étudié une suite de massifs de composition mafique qui se sont mis en place dans des gneiss de haut grade métamorphique et auxquels est associée une minéralisation de Ni-Cu±ÉGP. En établissant des liens entre les observations de terrain, la géochronologie et la pétrologie métamorphique, nos résultats indiquent des âges de cristallisation de l'Archéen (~2,63 Ga) pour ces intrusions mafiques sur une étendue longitudinale d'environ 500 km ainsi que l'existence d'une empreinte métamorphique ultérieure de haute température (~820 °C et ~7,5 kbar) du Paléoprotérozoïque remontant à <1,94 Ga. Les âges reproductibles les plus récents tirés de zircons détritiques dans les paragneiss encaissants indiquent l'âge maximal de dépôt (~2,73 Ga) de ceux-ci. Ces résultats indiquent que les roches sédimentaires qui encaissent les intrusions mafiques minéralisées sont plus anciennes que les unités sédimentaires mixtes, silicoclastiques et carbonatées, qui ont été décrites antérieurement le long de la zone tectonique de Snowbird (<2,07 Ga). En outre, en deux localités (lac Thye, dans les Territoires du Nord-Ouest, et lac Yotin-Shagory, dans le nord de la Saskatchewan), les zircons provenant à la fois des roches intrusives mafiques et des roches pélitiques ont affiché, en cours d'analyse à la microsonde SHRIMP, une fluctuation inhabituelle du signal de la composition isotopique du plomb, ce qui laisse croire à une redistribution non homogène du plomb radiogénique à l'intérieur du réseau cristallin. Selon notre interprétation, la redistribution isotopique du plomb se serait produite lors de l'épisode tectonométamorphique à ~1,94 ' 1,90 Ga. Un tel comportement, documenté en seulement une dizaine de localités touchées par un métamorphisme de (ultra)haute température à l'échelle globale, n'a pas été relevé dans les deux autres localités étudiées (lacs Currie et Axis dans le nord de la Saskatchewan), ce qui laisse croire i) à une histoire métamorphique différente ou ii) à différents processus de recristallisation qui se seraient produits lors de l'évolution à haute température au Paléoprotérozoïque (ou une combinaison des deux). Nos données indiquent que le métamorphisme de (ultra)haute température et l'absence d'une phase fluide/liquide magmatique ne constituent pas une condition requise à la redistribution isotopique du plomb dans le zircon.
Résumé(Résumé en langage clair et simple, non publié)
Les roches intrusives déformées et métamorphisées mafiques à ultramafiques sont communes le long de la zone tectonique de Snowbird, une des principales structures du Paléoprotérozoïque, qui sépare le craton de Rae et celui de Hearne. Dans le craton de Rae, nous avons examiné une série de gisements mafiques qui font intrusion dans du paragneiss riche et sont associés à des minéralisations en Ni-Cu±EGP. Nous avons établi des liens entre les données d'observation, la géochronologie et la pétrologie métamorphique, et les résultats indiquent que la cristallisation des intrusions mafiques remonte à l'Archéen (env. 2,63 Ga). Une surimpression métamorphique à haute température a eu lieu ensuite pendant le Protérozoïque, à t < 1,94 Ga. Du zircon provenant de l'échantillon mafique et de l'échantillon pélitique a exhibé une fluctuation inhabituelle du signal isotopique du plomb pendant une série d'analyses SHRIMP, ce qui laisse supposer qu'il y a eu redistribution non homogène du Pb radiogénique il y a environ 1,94-1,90 Ga à l'intérieur du réseau cristallin. Nos données indiquent que le métamorphisme à (U)HT et l'absence de fluides ne sont pas essentiels à la redistribution du plomb dans le zircon.
GEOSCAN ID301696