GEOSCAN, résultats de la recherche

Menu GEOSCAN


TitreLandscape antiquity and Cenozoic drainage development of southern Yukon, through restoration modeling of the Tintina Fault
AuteurRyan, J J; Hayward, N; Jackson, L E, Jr
SourceCanadian Journal of Earth Sciences vol. 54, no. 10, 2017 p. 1085-1100, https://doi.org/10.1139/cjes-2017-0053
Année2017
Séries alt.Secteur des sciences de la Terre, Contribution externe 20160421
ÉditeurNRC Research Press/Canadian Science Publishing
Documentpublication en série
Lang.anglais
DOIhttps://doi.org/10.1139/cjes-2017-0053
Mediapapier; en ligne; numérique
Formatspdf; pptx
ProvinceYukon; Territoires du Nord-Ouest; Colombie-Britannique
Lat/Long OENS-150.0000 -120.0000 66.0000 59.0000
Sujetsdéplacement; failles; drainage; réseaux hydrographiques; modélisation numérique de terrain; zones sismiques; milieux tectoniques; paléohydrologie; paléodrainage; Faille de Tintina ; géophysique; géologie des dépôts meubles/géomorphologie; Crétacé; Mésozoïque
Illustrationslocation maps; digital elevation models
ProgrammeRedéfinition des blocs de la croûte terrestre de l'ouest de la Cordillère, GEM2 : La géocartographie de l'énergie et des minéraux
RésuméL'incidence du déplacement le long de la faille de Tintina sur l'évolution du fleuve Yukon et des bassins hydrographiques dans le centre du Yukon est examinée par modélisation géophysique et hydrologique de données de modèles numériques du relief. Les observations géologiques régionales donnent à penser que l'aplanissement du plateau du Klondike est au minimum d'âge crétacé tardif plutôt que néogène, comme cela était présumé auparavant, et que, étonnement, il y a eu peu d'érosion verticale nette dans la région depuis le Mésozoïque tardif. L'interprétation d'un déplacement dextre de ~430 km le long de la faille de Tintina, principalement durant l'Éocène, a déjà été proposée. Cependant, l'alignement des chenaux de rivières traversant la faille à des déplacements précis, jumelé à des évènements sismiques récents et à l'activité associée le long de la faille, indiquerait que le déplacement le long de cette dernière se serait opéré en différentes phases sur une longue période. La reconstitution topographique et des modèles hydrologiques montrent que l'écoulement du fleuve Yukon vers le nord-ouest jusqu'en Alaska par la rivière Kwikhpak ancestrale n'aurait été possible que pour des déplacements reconstitués de jusqu'à ~50-55 km le long de la faille de Tintina. Nous interprétons les inversions de l'écoulement publiées attribuées de manière convaincante aux effets de la glaciation pliocène comme étant superposées à des inversions plus anciennes du fleuve Yukon attribuables à des déplacements tectoniques le long de la faille de Tintina. Pour des déplacements reconstitués entre 230 et 430 km, nos modèles montrent que le paléo-écoulement du fleuve Yukon pourrait avoir été vers l'est jusque dans l'intérieur du continent par la rivière Liard ancestrale. Cette évolution hydrographique revue a d'importantes conséquences pour les dépôts de surface, la géométrie de la direction d'écoulement et des chenaux des anciennes rivières de la région et, notamment, pour l'exploration axée sur les placers aurifères.
Résumé(Résumé en langage clair et simple, non publié)
Au Yukon, le développement des rivières et l¿évolution du paysage au cours des quelque dernières 65 millions d¿années sont étudiés en relation avec le mouvement de la faille de Tintina. Cette faille de direction nord-ouest, qui traverse le centre du Yukon, a été déplacée d¿environ 430 km à l¿ère cénozoïque (moins de 65 millions d¿années). L¿effet éventuel de ce déplacement sur le développement de nombreuses rivières qui la traversent est étudié à l¿aide de la modélisation du paysage. On défait les mouvements antérieurs de la faille en repérant les changements topographiques survenus au fil du temps le long de la ligne de faille. À certains points de ce repérage, on fait des prévisions modélisées de l¿emplacement et de la direction des rivières antérieures. Le modèle montre comment le déplacement de la faille a inversé l¿orientation des rivières et modifié leur schéma de drainage, ce qui laisse à penser qu¿avant ce déplacement, les rivières du centre du Yukon s¿écoulaient vers l¿est et le continent plutôt que vers le nord-ouest comme c¿est le cas présentement.
GEOSCAN ID299853