GEOSCAN, résultats de la recherche

Menu GEOSCAN


TitreIngress of magmatic Ni-Cu sulphide liquid into surrounding brittle rocks: Physical & structural controls
AuteurSaumur, B -M; Cruden, A R
SourceOre Geology Reviews vol. 90, 2017 p. 439-445, https://doi.org/10.1016/j.oregeorev.2017.06.009
Année2017
Séries alt.Secteur des sciences de la Terre, Contribution externe 20160372
ÉditeurElsevier
Documentpublication en série
Lang.anglais
DOIhttps://doi.org/10.1016/j.oregeorev.2017.06.009
Mediapapier; en ligne; numérique
Formatspdf
ProvinceTerre-Neuve-et-Labrador
SNRC14C/05
Lat/Long OENS -62.0000 -61.5000 56.5000 56.2500
Sujetsroches magmatiques; sulfures; gîtes sulfureux; gisements minéraux; roches hôtes; intrusions; déformation; pétrologie ignée et métamorphique
Illustrationsphotographs; schematic diagrams; graphs
ProgrammeCartographie du substratum rocheux de Baffin, GEM2 : La géocartographie de l'énergie et des minéraux
Diffusé2017 06 15
Résumé(non publié)
Des observations effectuées sur le terrain ainsi que des considérations théoriques donnent à penser que de denses liquides sulfurés magmatiques sont injectés dans les roches encaissantes ou s'y infiltrent passivement dans les stades tardifs de mise en place des minéralisations magmatiques encaissées dans des intrusions. Dans le présent article, en se servant d'analogies avec d'autres systèmes, nous évaluons les contrôles structuraux et physiques qui s'exercent sur le comportement du liquide sulfuré pour qu'il pénètre dans les roches encaissantes à comportement fragile. L'infiltration par gravité d'un fluide sulfuré dans les roches encaissantes, depuis son intrusion ignée hôte, pourrait être analogue au comportement de fluides denses dans les systèmes d'eau souterraine, c.-à-d. des fluides denses en phase non aqueuse, qui est régi par la force massique du liquide en soi. La pénétration descendante du liquide dans des microfractures peut se produire lorsqu'une épaisseur suffisante de sulfures, ce que l'on qualifie de hauteur d'accumulation critique, est atteinte dans l'intrusion. L'injection ascendante et latérale du liquide sulfuré constitue un processus semblable au comportement des fluides hydrothermaux dans la croûte, où une déformation active, la pression des fluides et l'anisotropie des roches encaissantes jouent des rôles cruciaux. De tels contrôles physiques doivent être envisagés et intégrés dans les concepts pétrogéochimiques bien établis de manière à développer une meilleure compréhension de la genèse des gîtes de sulfures magmatiques à Ni-Cu-ÉGP.
Résumé(Résumé en langage clair et simple, non publié)
Les magmas riches en soufre, qui très souvent forment des gîtes de nickel (Ni) et de cuivre (Cu), sont très dense et très peux visqueux (ils coulent comme de l'eau). Ceci veut dire que ce type de magma peut couler vers le bas, vers l'extérieur d'une chambre magmatique, et peut même pénétrer les roches avoisinantes. Cependant les contraintes physiques de ces processus ne sont pas bien comprises. Nous proposons différents modèles aidant à expliquer quelques caractéristiques d'injection et d'infiltration de sulfure observées à plusieurs gîtes de Ni-Cu.
GEOSCAN ID299795