GEOSCAN, résultats de la recherche

Menu GEOSCAN


TitreLithostratigraphic and allostratigraphic framework of the Cambrian-Ordovician Potsdam Group and correlations across Early Paleozoic southern Laurentia
AuteurLowe, D G; Arnott, R W; Nowlan, G S; McCracken, A D
SourceCanadian Journal of Earth Sciences vol. 54, 2017 p. 550-585, https://doi.org/10.1139/cjes-2016-0151 (Accès ouvert)
Année2017
Séries alt.Secteur des sciences de la Terre, Contribution externe 20160315
ÉditeurÉditions Sciences Canada
Documentpublication en série
Lang.anglais
DOIhttps://doi.org/10.1139/cjes-2016-0151
Mediapapier; en ligne; numérique
Formatspdf
ProvinceOntario
SNRC31G; 31H
Lat/Long OENS -76.0000 -72.0000 46.0000 45.0000
Sujetsfosses d'effondrement; crevasses; dépôts fluviaux; systèmes fluviaux; dépôts éoliens; sédiments marins; érosion; discordances; paléogéographie; orogénies; géologie marine; sédimentologie; géologie structurale; tectonique; Nature et environnement; Ordovicien; Cambrien
Illustrationsgeological sketch maps; tables; location maps; cross-sections, stratigraphic; photographs; stratigraphic columns; drillhole logs; photomicrographs
ProgrammeCoordination du réseau des laboratoires scientifiques, Réseau des laboratoires scientifiques
Diffusé2017 02 06
RésuméLe Groupe de Postdam est une unité silicoclastique d'âge cambrien à ordovicien inférieur qui affleure le long des bordures sud-est du graben d'Ottawa. De sa base vers le haut, le Potsdam est composé des Formations d'Ausable, de Hannawa Falls et de Keeseville. Il est en outre subdivisé en trois allo-unités, à savoir : l'allo-unité 1 qui comprend les Formations d'Ausable et de Hannawa Falls, et les allo-unités 2 et 3 qui sont, respectivement, les portions inférieure et supérieure de la Formation de Keeseville. L'allo-unité 1 témoigne d'une sédimentation fluviale arkosique syn-distension d'âge cambrien précoce à moyen (Formation d'Ausable) avec interdigitations de mudstone, d'arkose et de dolomie du membre marin d'Altona qui témoignent de la transgression de la partie la plus à l'est du graben d'Ottawa. La sédimentation associée à la distension a été suivie de changements climatiques au Cambrien moyen qui se sont traduits par le dépôt éolien local de quartz (Formation d'Hannawa Falls). La fin du dépôt de l'allo-unité 1 coïncide avec la réactivation tectonique, à la toute fin (?) du Cambrien moyen, de portions du graben d'Ottawa. L'allo-unité 2 (Keeseville inférieure) témoigne principalement du dépôt fluvial de quartz au Cambrien supérieur avec la transgression de la partie nord du graben d'Ottawa, qui s'est traduite par le dépôt de strates carbonatées-silicoclastiques mixtes du membre marin de Rivière-aux-Outardes. La sédimentation a pris fin durant une régression et le développement d'une discordance au tout début de l'Ordovicien. L'allo-unité 3 (Keeseville supérieure) témoigne d'une transgression diachronique à la grandeur du graben d'Ottawa qui, à l'Arénigien, avait culminé par le dépôt marin peu profond de strates carbonatées-silicoclastiques mixtes (Formation de Theresa). Le contact entre le Groupe de Potsdam et la Formation de Theresa est concordant, sauf localement dans des parties du graben d'Ottawa où la présence d'îles ou de saillants côtiers ont causé l'exposition à l'air et l'érosion des strates sommitales du Potsdam et, par conséquent, la formation d'une discordance.
Résumé(Résumé en langage clair et simple, non publié)
Une étude détaillée des roches sédimentaires situées sur des roches cristallines précambriennes dans la région d 'Ottawa améliore la compréhension de l' évolution du bassin au début du Phanérozoïque. L'étude des microfossiles, qui donnent des âges à la succession sédimentaire, est cruciale pour cette étude. Cette étude améliore la compréhension de l 'évolution géologique précoce du nord - est de l' Amérique du Nord.
GEOSCAN ID299634