GEOSCAN, résultats de la recherche

Menu GEOSCAN


TitreShear wave velocity estimation from piezocone test data for eastern Canada sands (Quebec and Ontario) - extended version with appendices
TéléchargerTéléchargements
AuteurPerret, D; Charrois, E; Bolduc, M
SourceCommission géologique du Canada, Dossier public 8121, 2016, 48 pages, https://doi.org/10.4095/299413
Année2016
ÉditeurRessources naturelles Canada
Documentdossier public
Lang.anglais
DOIhttps://doi.org/10.4095/299413
Mediaen ligne; numérique
Formatspdf
ProvinceQuébec; Ontario
SNRC31G; 31H; 31I; 21L; 21M; 22C; 22D
Lat/Long OENS -76.0000 -68.0000 49.0000 45.0000
Sujetsondes transversales; ondes sismiques; inventaires de terrains; types de terrain; risque sismique; sismicité; zones sismiques; propagation des ondes; géologie du substratum rocheux; dépôts glaciaires; géophysique; géologie de l'ingénieur; géologie des dépôts meubles/géomorphologie
Illustrationslocation maps; plots; profiles; graphs
Consultation
Endroit
 
Bibliothèque de Ressources naturelles Canada - Ottawa (Sciences de la Terre)
 
ProgrammeEastern Canada Geohazards Assessment Project, Géoscience pour la sécurité publique
Diffusé2016 12 06
RésuméDifférentes relations entre la vitesse de propagation des ondes de cisaillement et les paramètres obtenus lors d'essais au piézocône sismique sont évaluées pour des données collectées à 107 sites répartis le long de la vallée du St-Laurent dans l'est du Canada. Seuls les sables, caractérisés par un indice SBT normalisé Ic inférieur à 2.60 et un rapport normalisé de pression interstitielle Bq inférieur à 0.10, sont retenus. Tous les sables testés ont un âge compris entre 7,000 et 12,000 ans environ, et sont d'origine marine, principalement deltaïque. Les relations établies pour les sables d'âge holocène sousprédisent systématiquement les vitesses des ondes de cisaillement, tandis que l'opposé est observé pour les sables d'âge pléisotocène. Les régressions non-linéaires et l'analyse des résidus effectuées pour les sables testés montrent que le modèle ayant le meilleur pouvoir prédictif a une forme fonctionelle incorporant la résistance en pointe, la friction développée le long du manchon, et la contrainte effective verticale due aux poids des terres. Une bonne corrélation est également obtenue en considérant simplement la résistance en pointe et la profondeur. Nous proposons donc deux nouvelles équations, établies spécifiquement pour les sables des basses terres de la vallée du St-Laurent, permettant d'estimer les vitesses de propagation des ondes de cisaillement à partir de données obtenues à l'aide d'essais au piézocône. Ce dossier public est une version allongée d'un article présenté lors de la 69th Conférence canadienne de géotechnique à Vancouver (Perret et al., 2016).
Résumé(Résumé en langage clair et simple, non publié)
Ce rapport est une version étendue, avec figures additionnelles et annexes, d'un article qui sera présenté lors de la Conférence canadienne de géotechnique 2016. La liquéfaction des sables peut provoquer des dommages considérables aux bâtiments et aux infrastructures critiques. Les analyses de liquéfaction nécessitent de déterminer la vitesse de propagation des ondes de cisaillement dans ces sédiments. L'article propose de nouvelles corrélations établies spécifiquement pour les sables de la vallée du St-Laurent permettant 1) d'estimer ce parameter à partir d'essais géotechniques communément utilises dans la pratique professionnelle, et 2) d'identifier des erreurs éventuelles sur la détermination directe de ce paramètre.
GEOSCAN ID299413