GEOSCAN, résultats de la recherche

Menu GEOSCAN


TitreThe pattern and style of deglaciation at the Late Wisconsinan Laurentide and Cordilleran ice sheet limits in northeastern British Columbia
AuteurHuntley, D H; Hickin, A S; Lian, O B
SourceCanadian Journal of Earth Sciences 2016., https://doi.org/10.1139/cjes-2016-0066
Année2016
Séries alt.Secteur des sciences de la Terre, Contribution externe 20160234
ÉditeurNRC Research Press
Documentpublication en série
Lang.anglais
DOIhttps://doi.org/10.1139/cjes-2016-0066
Mediaen ligne; numérique
Formatspdf
ProvinceColombie-Britannique; Yukon
SNRC94N; 94O
Lat/Long OENS-126.0000 -122.0000 60.0000 59.0000
Sujetstopographie; retrait de la glace; topographie glaciaire; dépôts glaciaires; kames; moraines; Calotte glaciaire Laurentide; Calotte glaciaire de la Cordillère
Illustrationslocation maps; satellite images; diagrams; photographs; graphs; tables
ProgrammeGestion de programme du corridor de Mackenzie, GEM2 : La géocartographie de l'énergie et des minéraux
RésuméL’article rend compte des assemblages de formes de relief au confluent septentrional des inlandsis Laurentidien et de la Cordillère, d’âge wisconsinien tardif, avec des glaciers de montagne et de piémont dans le nord des montagnes Rocheuses et le sud des monts Mackenzie. Des observations récentes dans le nord-est de la Colombie-Britannique peaufinent les connaissances sur le motif et le style du retrait des inlandsis, la formation de lacs glaciaires et l’évacuation des eaux de fonte. Au début de la déglaciation, les marges terminales confluentes des inlandsis Laurentidien et de la Cordillère se trouvaient entre 59°N, 124°30?O et 60°N, 125°15?O. De cette limite terminale, les inlandsis ont retraité vers le centre-nord de la Colombie-Britannique et le Yukon, les restes de l’inlandsis de la Cordillère et des glaciers de montagne étant confinés à des vallées et au plateau de la Liard. Des moraines frontales distinctes ne sont pas associées au retrait de l’inlandsis de la Cordillère dans ces régions. L’inlandsis Laurentidien s’est retiré vers le nord-est à partir de hautes-terres et des plateaux, pour ensuite se diviser en lobes occupant les vallées des rivières Fort Nelson et Petitot. Les formes de relief associées au retrait de la glace comprennent des moraines frontales de récession (parfois chevauchées et drumlinisées), des paires collines-dépressions, des dépôts de remplissage de crevasse, des crêtes de till de type De Geer, des moraines bosselées, des kames, des éléments associés à l’eau de fonte et des dépôts de lac glaciaire qui entrent dans la fourchette d’élévations du lac glaciaire Liard et du lac glaciaire Fort Nelson (env. 840 à 380 m). Le transport des eaux de fonte et de sédiments vers les lacs glaciaires Fort Nelson, Liard, Nahanni et Mackenzie était soutenu par la glace restante dans les bassins versants des rivières Liard et Fort Nelson jusqu’à la fin de la période glaciaire. La datation optique de sable provenant de dunes paraboliques stabilisées sur le plateau de la Liard indique que les conditions proglaciaires, la formation de lacs et leur évacuation ont commencé avant 13,0 ± 0,5 ka (années civiles). Les rivières Petitot, Fort Nelson et Liard occupent toutes des déversoirs creusés dans des dépôts glaciaires et le socle rocheux par les débordements d’eau de fonte des lacs glaciaires Peace et Hay.
Résumé(Résumé en langage clair et simple, non publié)
L'article rend compte des assemblages de formes de relief et de piémont dans le nord des montagnes Rocheuses et le sud des monts Mackenzie. Des observations récentes dans le nord-est de la Colombie-Britannique peaufinent les connaissances sur le motif et le style du retrait des inlandsis, la formation de lacs glaciaires et l'évacuation des eaux de fonte.
GEOSCAN ID299365