GEOSCAN, résultats de la recherche

Menu GEOSCAN


TitreA classic Late Frasnian chondrichthyan assemblage from southern Belgium
AuteurGinter, M; Gouwy, S; Goolaerts, S
SourceActa Geologica Polonica vol. 67, no. 3, 2017 p. 381-392, https://doi.org/10.1515/agp-2017-0017
Année2017
Séries alt.Secteur des sciences de la Terre, Contribution externe 20160220
ÉditeurInstitute of Geology University of Warsaw
Documentpublication en série
Lang.anglais
DOIhttps://doi.org/10.1515/agp-2017-0017
Mediapapier; en ligne; numérique
Formatspdf
Lat/Long OENS 4.3333 4.5000 50.0833 50.0000
Sujetsassemblages fossiles; fossiles; paléoenvironnement; Dévonien
Illustrationslocation maps; stratigraphic charts; photomicrographs; pie charts
ProgrammeBouclier à Selwyn du corridor de Mackenzie, GEM2 : La géocartographie de l'énergie et des minéraux
Résumé(disponible en anglais seulement)
Samples from the Upper Frasnian (Devonian) of Lompret Quarry and Nismes railway section in Dinant Synclinorium, southern Belgium, yielded several chondrichthyan teeth and scales. The teeth belong to three genera: Phoebodus, Cladodoides and Protacrodus. The comparison with selected Late Frasnian chondrichthyan assemblages from the seas between Laurussia and Gondwana revealed substantial local differences of taxonomic composition due to palaeoenvironmental conditions, such as depth, distance to submarine platforms, oxygenation of water, and possibly also temperature. The assemblage from Belgium, with its high frequency of phoebodonts, is the most similar to that from the Ryauzyak section, South Urals, Russia, and the Horse Spring section, Canning Basin, Australia.
Résumé(Résumé en langage clair et simple, non publié)
Des échantillons du Dévonien supérieur, prélevés sur deux affleurements dans le sud de la Belgique, ont révélé plusieurs fossiles de dents et d'écailles de poisson. Les dents appartiennent à trois genres : Phoebodus, Cladodoides et Protacrodus. La comparaison de la découverte avec des restes de poissons d'autres régions a révélé des différences locales importantes de la composition taxonomique qui pourraient être liées à des différences de la profondeur de l'eau, à la distance par rapport aux plates-formes sous-marines, à l'oxygénation de l'eau et peut-être également à la température de l'eau de mer. L'assemblage provenant de la Belgique, avec sa fréquence élevée d'un groupe de poissons appelés phébodontes, se rapproche le plus de celui de l'Oural du Sud.
GEOSCAN ID299331