GEOSCAN, résultats de la recherche

Menu GEOSCAN


TitreUnderstanding permafrost conditions through integration of local and traditional observations and geoscience data in the region of Rankin Inlet, Nunavut
AuteurLeBlanc, A -M; Bellehumeur-Genier, O; Oldenborger, G; Tremblay, T
SourceSummary of activities; Canada-Nunavut Geoscience Office, Summary of Activities .
LiensOnline - En ligne
Séries alt.Secteur des sciences de la Terre, Contribution externe 20160210
ÉditeurBureau géoscientifique Canada-Nunavut
Documentpublication en série
Lang.anglais
Mediapapier; en ligne; numérique
Formatspdf
ProvinceNunavut
SNRC55J; 55K; 55N; 55O
Lat/Long OENS -92.6667 -91.6667 63.0667 62.8000
Sujetspergélisol; techniques de cartographie; affaissement; thermokarst; lacs glaciaires; niveaux d'eau; congélation du sol; glace fossile; températures au sol; lobes de gélifluxion; géologie des dépôts meubles/géomorphologie
Illustrationstables; graphs; photographs; satellite images
ProgrammeInfrastructures terrestres, Géosciences de changements climatiques
RésuméCe rapport suit un exercice de cartographie tenu à Rankin Inlet en février 2016, visant à compiler des observations de savoir traditionnel et local relatives au pergélisol dans la région. Une campagne de terrain fut tenu en août 2016, celle-ci avait pour objectif de visiter les observations des participants. Les données recueillies sur le terrain et durant l'atelier furent combinées à des données géoscientifiques dans l'objectif d'utiliser une approche multidisciplinaire pour caractériser le pergélisol dans la région. Les données géoscientifiques présentées dans ce rapport inclus des analyses : d'imagerie DinSAR, de changements dans la superficie des étendues d'eaux et de données climatiques. Les résultats démontrent que les unités de géologie de surface T.M. et M.n. sont les plus susceptible au tassement et pourrait potentiellement être riche en glace. Toutes les étendues d'eaux analysées démontrent une variabilité inter-décennale, mais les étendues larges (>14000 m2) ou petites (>3500 m2) présentent le plus d'évidences d'une tendance à la hausse. La visite des sites identifiés par les participants de l'atelier permis la validation de l'occurrence de multiples formes et phénomènes liés au pergélisol. Ceci fournit d'importantes informations sur les conditions du sol and lien avec la géologie de surface dans la région.
Résumé(Résumé en langage clair et simple, non publié)
Ce rapport suit un exercice de cartographie tenu à Rankin Inlet en février 2016, visant à compiler des observations de savoir traditionnel et local relatives au pergélisol dans la région. Une campagne de terrain fut tenue en août 2016, celle-ci avait pour objectif de visiter les observations des participants. Les données recueillies sur le terrain et durant l'atelier furent combinées à des données géoscientifiques dans l'objectif d'utiliser une approche multidisciplinaire pour caractériser le pergélisol dans la région. Les données géoscientifiques présentées dans ce rapport inclus des analyses : d'images satellitaires, de changements dans la superficie des étendues d'eaux et de données climatiques. Les résultats démontrent que le contenu en glace dans le sol varie en fonction de la géologie de surface. Toutes les étendues d'eaux analysées démontrent une variabilité inter-décennale, mais les étendues larges (>14000 m2) ou petites (>3500 m2) présentent le plus d'évidences d'une tendance à la hausse. La visite des sites identifiés par les participants de l'atelier a permis la validation de l'occurrence de multiples formes et phénomènes liés au pergélisol. Ceci fournit d'importantes informations sur les conditions du sol and lien avec la géologie de surface dans la région.
GEOSCAN ID299312