GEOSCAN, résultats de la recherche

Menu GEOSCAN


TitreThe Rock Physical Property Database of British Columbia, and the distinct petrophysical signature of the Chilcotin basalts
AuteurEnkin, R J
SourceCanadian Journal of Earth Sciences vol. 51, 2014 p. 327-338, https://doi.org/10.1139/cjes-2013-0159
Année2014
Séries alt.Secteur des sciences de la Terre, Contribution externe 20160196
ÉditeurNRC press
Documentpublication en série
Lang.anglais
DOIhttps://doi.org/10.1139/cjes-2013-0159
Mediapapier; en ligne; numérique
Formatspdf
ProvinceColombie-Britannique
Sujetslithologie; susceptibilité magnétique; Groupe de Chilcotin
Illustrationslocation maps; graphs
ProgrammeDeveloppements methodologie, Initiative géoscientifique ciblée (IGC-4)
RésuméLes propriétés physiques des roches constituent le lien entre les levés géophysiques et leur interprétation géologique. La base de données de propriétés physiques des roches de la Colombie-Britannique, compilée par la Commission géologique du Canada, comprend maintenant 3876 valeurs de densité, 930 valeurs de résistivité électrique, 12 356 valeurs de susceptibilité magnétique et 2576 valeurs de rémanence magnétique et de rapport de Koenigsberger. Les mesures sont reliées aux sites d'échantillonnage, aux lithologies et aux formations ou unités géologiques. Des cartes, des histogrammes et des diagrammes de double projection sont utilisés pour démontrer des liens utiles entre la lithologie et les propriétés physiques; ils servent aussi en tant que cadre de référence pour de futures études des propriétés physiques des roches. Tel qu'attendu, la densité et la résistivité sont contrôlées principalement par la porosité et la minéralogie. La susceptibilité magnétique a une distribution bimodale (maximums à 4 × 10-4 and 2 × 10-2 SM) contrôlée par la concentration en magnétite. La rémanence magnétique est démontrée être plus importante que normalement considérée dans les analyses de levés magnétiques avec des rapports de Koenigsberger supérieurs à l'unité dans 42 % des échantillons. Une étude de cas des basaltes du Groupe de Chilcotin est mise de l'avant, puisque ces basaltes restreignent fortement l'exploration minérale au centre de la Colombie-Britannique. Ces roches ont un magnétisme distinct des autres basaltes de la Colombie-Britannique; elles ont en effet des susceptibilités magnétiques dont la plage des valeurs est concentrée autour de 3 × 10-3 SM, tombant donc dans le creux entre les deux modes de susceptibilité. Ces basaltes sont aussi caractérisés par des rapports de Koenigsberger très
élevés (96 % supérieurs à l'unité), probablement en raison de la prépondérance de magnétite à grain fin à domaine unique. La base de données fournit un trésor de propriétés pétrophysiques qui peuvent aider à encadrer l'analyse de plusieurs types de levés éophysiques, particulièrement la modélisation des anomalies, dans le but de déterminer la distribution tridimensionnelle des unités rocheuses.
GEOSCAN ID299284