GEOSCAN, résultats de la recherche

Menu GEOSCAN


TitreBeating fear with hope: on sustaining earthquake preparedness
AuteurWang, K; Rogers, G C
SourceSeismological Research Letters vol. 88, (2017), no. 1, 2017, 171-176 pages, https://doi.org/10.1785/0220160106
Année2017
Séries alt.Secteur des sciences de la Terre, Contribution externe 20160166
ÉditeurSeismological Society of America
Documentpublication en série
Lang.anglais
DOIhttps://doi.org/10.1785/0220160106
Mediapapier; en ligne; numérique
Formatspdf
Lat/Long OENS -13.5000 13.5000 42.5000 42.2500
Sujetssecousses séismiques; études séismiques; dégât causés par les tremblements de terre; magnitudes des séismes; mécanismes de tremblement de terre; risque de tremblement de terre; risque sismique; design à l'épreuve des tremblements de terre; géophysique; tectonique
ProgrammeOuest du Canada, risque géoscience, Géoscience pour la sécurité publique
Résumé(disponible en anglais seulement)
The closure of the 'L'Aquila Trial' has prompted the scientific community to revisit the question of what lessons have been learned. An issue of concern is the rise of short-term forecasting in the aftermath of the earthquake that triggered the trial, such as by using patterns of small earthquakes to provide probabilistic warnings of occurrence of damaging events in the ensuing day or week. Because most damaging earthquakes are not preceded by diagnostic anomaly precursory patterns and the vast majority of observed anomalies such as swarms of small earthquakes are not followed by a damaging event, forecasting of this type is not likely to be useful for mitigating seismic risk. Instead, long-term earthquake preparedness should be the goal, and the most effective way of doing so is strengthening the built environment against earthquake shaking. Great progress has been made in this regard over the past few decades, and numerous lives were saved in a number of recent earthquakes owing to the implementation of earthquake-resistant design and construction practices. Long-term mitigation strategies face scientific, financial, and regulatory, and cultural challenges. The scientific community should lead the way to deal with these challenges.
Résumé(Résumé en langage clair et simple, non publié)
Lorsqu'on doit traiter des risques sismiques, deux approches sont utilisées. Des mesures à long terme s'appuyant sur l'évaluation des dangers et des risques et sur le renforcement du milieu bâti constituent l'approche que nous utilisons à RNCan. Une nouvelle tendance dans le monde vers la promotion de prévisions opérationnelles à court terme des séismes comme mesure d'atténuation des risques est un sujet de préoccupation. Dans le présent article, nous examinons, d'un point de vue historique, la faisabilité opérationnelle des deux options. Nous insistons sur le fait que les mesures à court terme sont motivées principalement par la peur d'assister à l'effondrement de bâtiments, tandis que les mesures à long terme sont plutôt motivées par l'espoir que la sécurité des bâtiments fasse l'objet d'améliorations constantes.
GEOSCAN ID299212