GEOSCAN, résultats de la recherche

Menu GEOSCAN


TitreStructure and kinematic evolution of the Duke River fault, southwestern Yukon
AuteurCobbett, R; Israel, S; Mortensen, J K; Joyce, N; Crowley, J L
SourceCanadian Journal of Earth Sciences 2016., https://doi.org/10.1139/cjes-2016-0074
Année2016
Séries alt.Secteur des sciences de la Terre, Contribution externe 20160155
ÉditeurNRC Research Press
Documentpublication en série
Lang.anglais
DOIhttps://doi.org/10.1139/cjes-2016-0074
Mediapapier; en ligne; numérique
Formatspdf
ProvinceAlberta; Colombie-Britannique; Territoires du Nord-Ouest; Yukon
SNRC82K; 82L; 82M; 82N; 83C; 83D; 83E; 83F; 83K; 83L; 83M; 83N; 84C; 84D; 84E; 84F; 84K; 84L; 84M; 84N; 85C; 85D; 85E; 85F; 85K; 85L; 85M; 85N; 86C; 86D; 86E; 86F; 92I; 92J; 92K; 92L; 92M; 92N; 92O; 92P; 93; 94; 95; 96A; 96B; 96C; 96D; 96E; 96F; 96G; 96H; 102I; 102O; 102P; 103; 104; 105; 106A; 106B; 106C; 106D; 106E; 106F; 106G; 106H
Lat/Long OENS-156.0000 -116.0000 66.0000 50.0000
Sujetsmétamorphisme; déformation; foliation; faciès à schiste vert; terrains; failles; failles, chevauchement; datation argon-argon; datations argon-argon; marges continentales; géochronologie; pétrologie ignée et métamorphique; géologie structurale
Illustrationslocation maps; stratigraphic columns; geological sketch maps; cross-sections, stratigraphic; photographs; bar graphs; tables
ProgrammeRedéfinition des blocs de la croûte terrestre de l'ouest de la Cordillère, GEM2 : La géocartographie de l'énergie et des minéraux
RésuméDans le Sud-Ouest du Yukon, la limite entre les terranes d'Alexander et de Wrangellie correspondent à la faille de Duke River. Même si une quantité considérable de nouvelles données a été recueillie au sujet de chacun des terranes et de sa relation avec l'ouest de l'Amérique du Nord, on en sait très peu sur la nature et le moment des déplacements dans la faille de Duke River. Dans le présent article, nous faisons état d'observations de la faille de Duke River à partir de trois localités du Sud-Ouest du Yukon, et nous fournissons de nouvelles contraintes sur la nature et le moment de la déformation. Dans ces secteurs, la faille de Duke River est la juxtaposition des roches à faciès de schistes verts imbriquées et généralement foliées et plissées du terrane d'Alexander, au sud-ouest de la faille, et des roches à faciès inférieurs aux schistes verts et moins déformées du terrane de Wrangellie. Plusieurs sources de données montrent que le terrane d'Alexander a été juxtaposé à celui de Wrangellie le long d'une faille de chevauchement à pendage sud-ouest. La datation 40Ar/39Ar de muscovite présumée s'être formée pendant la formation de la faille ou d'avoir été déplacée en raison du mouvement le long de la faille de Duke River vont de 83 à 105 millions d'années, ce qui nous porte à croire que le mouvement ductile le long de la faille remonte au moins au Crétacé moyen. Selon notre interprétation, cette phase de la formation de la faille constitue l'expression locale du raccourcissement survenu durant le Crétacé moyen ou tardif qui a été documenté sur la longueur et la largeur de la Cordillère. Les structures du Crétacé moyen ou tardif le long de la faille de Duke River présentent des déformations friables en surimpression ayant une incidence sur des roches datant seulement du Miocène (ou du Pliocène?). Au début du Miocène, la subduction de la plaque tectonique de Yakutat, sous le Sud-Ouest de l'Alaska, a entraîné le soulèvement rapide des monts St. Elias au Yukon et en Alaska. Un raccourcissement est en cours dans le Sud-Ouest du Yukon en raison de cette subduction, selon des vecteurs de déplacement GPS et la microsismicité. L'adaptation de la faille de Duke River au raccourcissement actuel semble se manifester sous forme de soulèvement et de réactivation de la faille de chevauchement.
Résumé(Résumé en langage clair et simple, non publié)
Dans le Sud-Ouest du Yukon, la limite entre les terranes d'Alexander et de Wrangellie longe la faille de Duke River. Dans le présent article, nous faisons état d'observations de la faille de Duke River à partir de trois localités du Sud-Ouest du Yukon, et nous fournissons de nouvelles contraintes sur la nature et le moment de la déformation. La faille de Duke River juxtapose les roches métamorphiques à faible intensité déformées du terrane d'Alexander aux roches à intensité encore plus faible et moins déformées de celui de Wrangellie. La datation isotopique à l'argon de la muscovite provenant de la faille de Duke River nous porte à croire que du mouvement ductile le long de la faille a eu lieu il y a au moins entre 83 et 105 millions d'années. Selon notre interprétation, cette formation de faille se serait produite pendant le raccourcissement crustal qui a été documenté le long de la chaîne de la Cordillère. Des structures de faille ductile montrent des structures friables en surimpression ayant entre 3 et 23 millions d'années; ces structures se seraient formées lorsque la plaque tectonique de Yakutat s'est enfoncée sous le Sud de l'Alaska et a causé le soulèvement rapide des monts St. Elias au Yukon et en Alaska. Des séismes faibles et fréquents et des mesures par GPS de la région montrent que la faille de Duke River est encore active.
GEOSCAN ID299159