GEOSCAN, résultats de la recherche

Menu GEOSCAN


TitreSeafloor features delineate Late Wisconsinan ice stream configurations in eastern Parry Channel, Canadian Arctic Archipelago
AuteurMaclean, B; Blasco, S; Bennett, R; Lakeman, T; Pienkowski, A J; Furze, M F A; Hughes Clarke, J; Patton, E
SourceQuaternary Science Reviews vol. 160, 2017 p. 67-84, https://doi.org/10.1016/j.quascirev.2017.02.001
Année2017
Séries alt.Secteur des sciences de la Terre, Contribution externe 20160097
ÉditeurElsevier BV
Documentpublication en série
Lang.anglais
DOIhttps://doi.org/10.1016/j.quascirev.2017.02.001
Mediapapier; en ligne; numérique
Formatspdf
ProvinceNunavut
SNRC38B; 38C; 38F; 48A; 48B; 48C; 48D; 48E; 48F; 58A; 58B; 58C; 58D; 58E; 58F; 68A; 68D; 68E
Lat/Long OENS -98.0000 -76.0000 75.0000 72.0000
Sujetstopographie du fond océanique; bathymétrie; géologie de l'arctique; cannelures glaciaires; Wisconsinien; imagerie radar; nappes glaciaires; levés au sonar; géologie marine
Illustrationslocation maps; bathymetric profiles; profiles; radar profiles; seismic reflection profiles; geological sketch maps; drawings
Diffusé2017 02 12
Résumé(non publié)
Des linéations en crêtes et sillons à méga-échelle et des données obtenues à partir de carottes de sédiments indiquent que la partie est du chenal Parry et ses affluents ont été occupés par des courants glaciaires pendant la Glaciation du Wisconsinien supérieur. Ces courants glaciaires s'écoulaient dans le détroit de Barrow et le détroit de Lancaster et, de là, vers l'est dans la baie de Baffin, où Li et coll. (2011) ont interprété une limite d'ancrage à environ 1300 m de profondeur d'eau. On pense que le recul des courants glaciaires aurait commencé il y a environ 16 000 cal BP dans la baie de Baffin et aurait progressé vers l'ouest avec un désancrage de la glace vers 10 800 cal BP, à l'embouchure du détroit de McDougall (Pienkowski et coll., 2012, 2013, 2014). Des sédiments glaciomarins juxtaglaciaires relativement épais (jusqu'à 5,5 m) au nord de l'île Bylot (Bennett et coll., 2014) laissent supposer une longue période de dépôt à proximité d'une marge glaciaire dans la partie est du détroit de Lancaster. L'absence de sédiments glaciomarins vers l'ouest le long du détroit de Lancaster indique que la période de stabilité a été suivie d'un recul rapide du courant glaciaire vers l'ouest. D'épais dépôts de sédiments de contact glaciaire dans la partie ouest du détroit de Lancaster ont été laissés par une avancée glaciaire tardive provenant du bras Prince Regent entre environ 11 500 et 10 000 cal BP. Des avancées glaciaires vers le nord traversant la partie orientale du détroit d'Hudson peuvent être des analogues de l'événement tardiglaciaire du bras Prince Regent.
Résumé(Résumé en langage clair et simple, non publié)
Des linéations en crêtes et sillons à méga-échelle et des données obtenues à partir de carottes de sédiments indiquent que la partie est du chenal Parry et ses affluents ont été occupés par des courants glaciaires pendant la Glaciation du Wisconsinien supérieur. Ces courants glaciaires s'écoulaient dans le détroit de Barrow et le détroit de Lancaster et, de là, vers l'est dans la baie de Baffin. On pense que le recul des courants glaciaires aurait commencé il y a environ 16 000 cal BP dans la baie de Baffin et aurait progressé vers l'ouest avec un désancrage de la glace vers 10 800 cal BP, à l'embouchure du détroit de McDougall (Pienkowski et coll., 2012, 2013, 2014). Des sédiments glaciomarins juxtaglaciaires relativement épais (jusqu'à 5,5 m) au nord de l'île Bylot (Bennett et coll., 2014) laissent supposer une longue période de dépôt à proximité d'une marge glaciaire dans la partie est du détroit de Lancaster. L'absence de sédiments glaciomarins vers l'ouest le long du détroit de Lancaster indique que la période de stabilité a été suivie d'un recul rapide du courant glaciaire vers l'ouest. D'épais dépôts de sédiments de contact glaciaire dans la partie ouest du détroit de Lancaster ont été laissés par une avancée glaciaire tardive provenant du bras Prince Regent entre environ 11 500 et 10 000 cal BP.
GEOSCAN ID298859