GEOSCAN, résultats de la recherche

Menu GEOSCAN


TitreEarly Triassic Productivity Crises Delayed Recovery from World's Worst Mass Extinction
AuteurGrasby, S E; Beauchamp, B; Knies, J
SourceGeology vol. 44, no. 9, 2016 p. 779-782, https://doi.org/10.1130/G38141.1
Année2016
Séries alt.Secteur des sciences de la Terre, Contribution externe 20160080
ÉditeurGeological Society of America
Documentpublication en série
Lang.anglais
DOIhttps://doi.org/10.1130/G38141.1
Mediapapier; en ligne; numérique
Formatspdf
ProvinceNunavut; Territoires du Nord-Ouest
SNRC120; 29; 340; 39; 49; 540; 59; 69; 79; 89
Lat/Long OENS-120.0000 -56.0000 84.0000 76.0000
Sujetsazote; études des isotopes stables; carbone organique; schistes; matières organiques; écologie marine; géologie marine; paléontologie
Illustrationslocation maps; geological sketch maps; graphs; cross-sections, stratigraphic
ProgrammeLIP de l'haut-Arctique de l'ouest de l'Arctique, GEM2 : La géocartographie de l'énergie et des minéraux
Diffusé2016 08 05
Résumé(non publié)
Le rétablissement de la vie à la suite de l'extinction de la toute fin du Permien s'est produit sur une longue période au Trias précoce. Une géochimie détaillée de coupes marines le long de la partie nord-ouest de la Pangée indique que les remontées d'eau ont cessé au moment de l'extinction. Les données sur les isotopes stables de l'azote donnent à penser que ceci a été associé à un accroissement progressif du stress sur les nutriments tout au long du Trias précoce, qui a coïncidé avec une décroissance marquée de l'abondance de carbone organique malgré l'existence généralisée de conditions anoxiques à euxiniques. Nous défendons l'hypothèse que l'effet de serre au Trias précoce a à la fois réduit la productivité marine et abaissé la nutricline, réduisant par le fait le taux global d'apport de nutriments à la zone photique - créant ainsi une déficience en nutriments au Trias précoce. Lorsque les océans se sont finalement refroidis avant le Trias moyen, une reprise de la remontée des nutriments ainsi que le début de la sédimentation de shales riches en matière organique se sont manifestés dans l'ensemble de la partie nord-ouest de la Pangée, marquant ainsi la phase finale du rétablissement de la productivité marine à l'échelle planétaire.
Résumé(Résumé en langage clair et simple, non publié)
Dans le cadre de cette étude, nous avons examiné les roches mères dans l¿Arctique canadien et nous avons constaté un important appauvrissement de la matière organique dans les shales au cours des 4 à 9 millions d¿années qui ont suivi la dernière extinction du Permien. D¿autres données indiquent que le réchauffement extrême de la planète pendant cette période a empêché la remontée des eaux riches en éléments nutritifs, ce qui, à son tour, a limité la productivité primaire marine. En effet, les océans manquaient de nourriture et c¿est ce qui pourrait expliquer pourquoi les formes de vie supérieures ont mis énormément de temps à se rétablir après l¿extinction. Les océans du monde se sont finalement refroidis et la remontée des eaux a pu reprendre au Trias moyen. L¿apport d¿eau riche en éléments nutritifs en mer peu profonde a favorisé une forte augmentation de la production marine et a mené à la formation de roches mères de manière importante partout dans l¿Arctique (Alaska, Canada, mer de Barents).
GEOSCAN ID298842