GEOSCAN, résultats de la recherche

Menu GEOSCAN


TitreIs the Lomagundi Event present on the Rae craton? A case study from the Murmac Bay Group
AuteurMcDonald, B; Partin, C A
SourceCanadian Journal of Earth Sciences vol. 53, no. 5, 2016 p. 457-465, https://doi.org/10.1139/cjes-2015-0186
Année2016
ÉditeurNRC Research Press
ÉditionLatest
Documentpublication en série
Lang.anglais
DOIhttps://doi.org/10.1139/cjes-2015-0186
Mediapapier; en ligne; numérique
Formatshtml; pdf
ProvinceSaskatchewan
SNRC74N/09
Lat/Long OENS-109.0000 -108.5000 59.7500 59.5000
Sujetsroches carbonatées; géochimie du carbone; isotopes de carbone; géochimie des éléments majeurs; carbone; Groupe de Murmac Bay ; Craton de Rae ; Province de Churchill ; géochimie; Protérozoïque
ProgrammeGEM2 : La géocartographie de l'énergie et des minéraux
RésuméPeu de temps après la montée initiale du taux d'oxygène atmosphérique au Paléoprotérozoïque, une perturbation majeure est survenue dans le cycle mondial du carbone; cette perturbation s'est manifestée par une longue période positive d'excursion de l'isotope du carbone enregistré vers ~2,22–2,06 Ga dans les roches carbonatées. Cet événement est connu sous le nom d'événement de Lomagundi. Au-delà de son importance pour l'évolution de la composition de l'eau de mer, cet événement géochimique peut servir de marqueur d'âge indirect dans les successions sédimentaires du Paléoprotérozoïque. La documentation d'autres occurrences de cet événement dans des roches carbonatées du Paléoprotérozoïque confirme que l'événement avait une portée d'échelle mondiale et qu'il reflète la composition de l'eau de mer ambiante. Cet événement a toutefois été documenté seulement dans deux successions au Canada malgré l'ubiquité des roches d'âge Paléoprotérozoïque dans le Bouclier canadien. Notre étude cible les roches métacarbonatées du Groupe de Murmac Bay (Paléoprotérozoïque) sur la bordure sud-ouest du craton de Rae dans le nord de la Saskatchewan. Les valeurs d13C mesurées (atteignant 7,8 ‰) tombent dans la plage de l'événement de Lomagundi, mais la plupart des valeurs sont relativement basses, suggérant qu'une perte de CO2 (décarbonatation) ait altéré les valeurs d13C. Les données sur les isotopes stables du carbone, jumelées aux données géochimiques sur les éléments majeurs, nous ont permis de tenir compte du degré selon lequel les valeurs ont changé en raison de la perte de CO2 métamorphique. Nous avons aussi comparé les valeurs d13C provenant de micro-forages (phases de dolomite et de calcite) à des valeurs d13C provenant de la roche entière des mêmes échantillons afin de caractériser la composition d13C des minéraux carbonatés pré-métamorphiques. Les valeurs d13C mesurées et corrigées placent les carbonates du Groupe de Murmac Bay dans la plage des valeurs qui caractérisent l'événement de Lomagundi et indiquent, pour la première fois, la présence de l'événement de Lomagundi sur le craton de Rae.
GEOSCAN ID298820