GEOSCAN, résultats de la recherche

Menu GEOSCAN


TitreSeasonal surface displacement derived from DInSAR, Rankin Inlet, Nunavut
TéléchargerTéléchargements
AuteurShort, N; LeBlanc, A -M; Bellehumeur-Génier, O
SourceCommission géologique du Canada, Carte géoscientifique du Canada 291, 2016, 1 feuille, https://doi.org/10.4095/298815
Année2016
ÉditeurRessources naturelles Canada
Éditionprelim.
Documentpublication en série
Lang.anglais
DOIhttps://doi.org/10.4095/298815
Cartes1 carte
Info. cartedépôts meubles, 1/35,000
ProjectionProjection transverse universelle de Mercator, zone TUM 15 (NAD83)
Mediaen ligne; numérique
Liensreadme
Formatspdf; rtf; shp; xml; jpg; xls
ProvinceNunavut
SNRC55K/16
Lat/Long OENS -92.4667 -92.0500 62.9000 62.7833
Sujetsdéplacement; transport des sediments; elements glaciaires; dépôts glaciaires; géologie des dépôts meubles/géomorphologie; géologie de l'ingénieur; Cénozoïque; Quaternaire
Illustrationsaerial photographs
ProgrammeInfrastructures terrestres, Géosciences de changements climatiques
Image
Diffusé2016 07 06
RésuméCette carte montre les mouvements relatifs du sol entre les principales unités de terrain de la région de Rankin Inlet au cours d'un été. Les mouvements du sol calculés découlent de données d'interférométrie différentielle par radar à synthèse d'ouverture (DInSAR) pour l'été 2015. Les données DInSAR ont été acquises par le satellite canadien RADARSAT-2, qui exploite un radar à synthèse d'ouverture (RSO) dans la bande C. Un sol stable représente une zone où, selon les calculs, il n'y a pas de changement vertical de la surface du sol ou que celui-ci se situe à l'intérieur de la marge d'erreur (± 1,0 cm) attendue. En général, les déplacements vers le bas représentent un abaissement de la surface du sol (subsidence) de l'ordre de 1,0 à 2,5 cm, 2,5 à 4,0 cm, 4,0 à 6,0 cm, 6,0 à 8,0 cm et 8,0 à 14,0 cm. D'autres causes d'un déplacement apparent vers le bas de la surface du sol pourraient être associées à un abaissement du niveau de la nappe d'eau de surface au cours de l'été ou à l'érosion de sédiments. Un déplacement vers le haut correspond à une hausse de la surface du sol de 1,0 à 5 cm. Ces zones ne représentent que 0,3% de la couverture totale de la carte DInSAR. Les zones sans données sont le résultat d'une perte de cohérence interférométrique. Ces zones correspondent typiquement aux étendues d'eau et aux surfaces relativement lisses qui ne produisent pas de signal radar de retour ou à des zones où une perturbation importante de la surface du sol produit des signaux radar de retour qui ne peuvent être corrélés.
Résumé(Résumé en langage clair et simple, non publié)
Cette carte montre le déplacement saisonnier du sol obtenu à partir de données satellitaires d'interférométrie radar pour la région de Rankin Inlet, Nunavut. La carte montre la relation entre les différents dépôts de surface et la stabilité des sols. Le hameau et la zone occupée par l'aéroport sont examinés en détail et l'ajout de matériau d'ingénierie sur la stabilité des sols est montré. Cette carte informe les gestionnaires d'infrastructures sur les zones moins stables pouvant nécessiter des mesures correctives. Il s'agit également d'un outil utile en vue de la planification et de la construction de nouvelles infrastructures.
GEOSCAN ID298815