GEOSCAN, résultats de la recherche

Menu GEOSCAN


TitrePerspectives relatives à la région de la côte Est du Canada
AuteurSavard, J -P; van Proosdij, D; O'Carroll, S; Bell, T; Bernatchez, P; Catto, N; Charles, A; Desjarlais, C; Drejza, S; James, T; Leclerc, L; Martel, N; Morneau, F; Quintin, C; Robinson, C; Warburton, A
SourceLe littoral maritime du Canada face à l'évolution du climat; par Lemmen, D S (éd.); Warren, F J (éd.); James, T S (éd.); Mercer Clarke, C S L (éd.); 2016 p. 100-152
Année2016
Séries alt.Secteur des sciences de la Terre, Contribution externe 20160050
ÉditeurGouvernement du Canada
Documentlivre
Lang.français
Mediapapier; en ligne; numérique
Référence reliéeCette publication est contenue dans Lemmen, D S; Warren, F J; James, T S; Mercer Clarke, C S L; (2016). Le littoral maritime du Canada face à l'évolution du climat
Référence reliéeCette publication est une traduction de ().
Formatspdf
ProvinceNouveau-Brunswick; Nouvelle-Écosse; Île-du-Prince-Édouard; Terre-Neuve-et-Labrador; Québec
SNRC1; 2; 3; 10; 11; 12; 13A; 13F; 13G; 13H; 20; 21A; 21B; 21C; 21D; 21G; 21H; 21I; 21O; 21P; 22A; 22B; 22C; 22F; 22G; 22H; 22I; 22J
Lat/Long OENS -72.0000 -52.0000 54.0000 42.0000
Sujetsclimat; effets climatiques; milieu côtièr; études côtières; érosion côtière; gestion côtière; littoraux; variations du littoral; dépôts d'avant-côte; caractéristiques de la côte; marées; énergie marémotrice; milieux de marée; variations du niveau de la mer; changements du niveau de la mer; Changement climatique; sédimentologie; géologie marine
Illustrationslocation maps; photographs; graphs; flow charts; tables
ProgrammeInfrastructure côtière, Géosciences de changements climatiques
LiensEn ligne - Online (PDF, 5.76 MB)
LiensEn ligne - Online (Rapport complet / Full report)
Résumé(Sommaire)
Principales conclusions : La région de la côte Est du Canada présente une grande variété sur les plans géographique, écologique et social, qui se traduit par un vaste éventail d'effets et de réactions en ce qui concerne les changements climatiques. L'analyse de la documentation existante et des initiatives d'adaptation en cours a mené aux principales conclusions suivantes : - Les températures de l'air et de la surface de la mer et l'acidité des océans ont toutes augmenté dans la région au cours du dernier siècle, alors que la couverture de glace de mer a diminué. Parmi les changements climatiques prévus pour le XXIe siècle, on note le réchauffement continu des températures de l'air et de l'eau ainsi que l'augmentation des précipitations, de l'acidification et de la stratification de l'eau. Le niveau de la mer s'élévera et sera caractérisé par une variabilité régionale importante. La superficie, l'épaisseur, la concentration et la durée de la glace de mer diminueront, et son volume diminuera probablement de plus de 95 % d'ici la fin du XXIe siècle. - La couverture de glace de mer et l'élévation du niveau de la mer sont des facteurs déterminants importants des taux d'érosion côtière. Des augmentations de l'érosion côtière ont été documentées le long de nombreuses côtes de la région pendant les années caractérisées par des hivers doux et une faible couverture glacielle. Les taux d'érosion côtière futurs augmenteront probablement dans la plupart des secteurs. - Il existe plusieurs mesures d'adaptation qui promeuvent la résilience des zones côtières. Celles-ci comprennent la protection, la végétalisation et la stabilisation des dunes; le maintien de l'apport en sédiments; et la création de zones tampons, de servitudes révisables ou de marges de reculement qui permettent la migration de la ligne de côte vers l'intérieur des terres. - Même si la construction de structures de défense côtière structurelles peut s'imposer en vue de contrer l'élévation du niveau de la mer et les inondations côtières dans certaines situations, en particulier dans les zones urbaines, ces structures perturbent les processus côtiers et peuvent aggraver l'érosion, la sédimentation et la compression côtière, entraînant la dégradation et la perte d'habitats et de services écosystémiques côtiers. Le recul, l'alimentation en sable et le réalignement géré constituent des solutions de rechange aux structures de défense côtière structurelles. - L'expérience dans la région de la côte Est a démontré que les mécanismes comme les reculs, qui contrôlent ou interdisent le développement côtier, peuvent être difficiles à mettre en oeuvre. Toutefois, il est souvent encore plus difficile d'enlever et de déplacer des bâtiments se trouvant sur une ligne de côte en érosion ou dans une zone inondable. Le choix des options d'adaptation appropriées peut être particulièrement difficile à faire dans les zones non constituées en municipalités où les résidences secondaires, les résidences principales et les chalets estivaux occupent une étroite bande littorale parallèle à la côte. - Les provinces et les collectivités de la région ont réalisé des progrès dans la détermination des vulnérabilités aux impacts des changements climatiques en collaborant avec les universités, le secteur privé et les organismes non gouvernementaux. Plusieurs d'entre elles ont commencé à planifier l'adaptation alors que d'autres sont passées de la planification à la mise en oeuvre des stratégies d'adaptation, même si cela s'avère difficile dans bien des cas. Peu d'entre elles participent à la surveillance continue de l'efficacité des stratégies d'adaptation mises en oeuvre.
Résumé(Résumé en langage clair et simple, non publié)
Ceci est un chapitre de rapport national sur les côtes du Canada dans le contexte du changement climatique. Le chapitre 4 porte sur la côte est du Canada. région Canada's East Coast est géographiquement, écologiquement et socialement diversifiée, résultant en un large éventail d'effets et les réponses aux changements climatiques. Certaines conclusions sont les suivantes: changements climatiques par le biais du Projections de 21e siècle comprennent le réchauffement des températures de l'air et de l'eau, et l'augmentation des précipitations, l'acidification et la stratification de l'eau a continué. niveau de la mer va augmenter, avec une variabilité régionale significative. La glace de mer diminue dans la zone, l'épaisseur, la concentration et la durée, avec un volume susceptible d'être réduit de plus de 95% d'ici la fin du 21e siècle. couverture -Sea-glace et l'élévation du niveau de la mer sont les principaux déterminants des taux d'érosion côtière. -Adaptation Mesures qui favorisent la résilience des zones côtières comprennent la protection, la végétalisation et la stabilisation des dunes; maintien de l'apport de sédiments; et la fourniture de zones tampons, des servitudes ou des revers qui permettent la migration vers les terres du littoral de roulement.
GEOSCAN ID298745