GEOSCAN, résultats de la recherche

Menu GEOSCAN


TitreMoment magnitude (MW) conversion relations for use in hazard assessment in offshore eastern Canada
TéléchargerTéléchargements
AuteurBent, A L
SourceCommission géologique du Canada, Dossier public 8027, 2016, 12 pages, https://doi.org/10.4095/297965
Année2016
ÉditeurRessources naturelles Canada
Documentdossier public
Lang.anglais
DOIhttps://doi.org/10.4095/297965
Mediaen ligne; numérique
Formatspdf
ProvinceOntario; Québec; Terre-Neuve-et-Labrador; Nunavut; Région extracotière de l'est
SNRC1; 2; 3; 10; 11; 12; 13; 14; 15; 16; 20; 21; 22; 23; 24; 25; 26; 27; 28; 29; 30; 31; 32; 33; 34; 35; 36; 37; 38; 39; 42; 43; 44; 45; 46; 47; 48; 49; 120; 340
Lat/Long OENS-95.0000 -45.0000 85.0000 40.0000
Sujetssecousses séismiques; études séismiques; magnitudes des séismes; foyers des séismes; sismographes; sismicité; vitesse des ondes sismiques; géophysique
Illustrationslocation maps; graphs; plots; tables
ProgrammeService d'information sur les dangers naturels au Canada, Service d'information sur les dangers naturels au Canada
Diffusé2016 05 03
Résumé(disponible en anglais seulement)
Seismic hazard assessments based heavily on earthquake recurrence rates require that the same magnitude scale be used for all earthquakes evaluated to ensure that the assessment is unbiased and uniform across the area of interest no matter how large. Moment magnitude, MW, is generally seen as the magnitude of preference in current practice. However, it was not routinely calculated in the past for earthquakes in Canada, necessitating the conversion from other magnitude types in common use. This paper focuses on the offshore regions of eastern Canada, including the eastern Arctic, where ML is the day-to-day magnitude scale. Conversions to MW are established and evaluated. Until very recently there were few MW values determined for offshore earthquakes. In recent years, however, regional centroid moment tensor inversions have been run on a routine basis for earthquakes in this region allowing us to build up a database of moment magnitudes for the offshore. While the dataset is still smaller than for the adjacent onshore regions and somewhat restricted in magnitude range, it has enabled the development of an ML-MW conversion relation for offshore eastern Canada, which shows that, on average, ML is 0.21 magnitude units greater than MW. Statistical tests show no advantage to using a linear relation over a straight constant conversion.
Résumé(Résumé en langage clair et simple, non publié)
Évaluations des risques sismiques exigent que la même échelle de magnitude être utilisé pour tous les tremblements de terre évalués à veiller à ce que l'évaluation est impartiale et uniforme à travers la zone d'intérêt. Magnitude de moment, MW, est le magnitude de préférence dans la pratique actuelle. Relations de conversion doivent être établies pour les échelles de magnitude beaucoup d'usage courant. Ce document se concentre sur les régions au large de l'est du Canada où ML est le magnitude de jour en jour. Les conversions en MW sont établis et évalués. Jusqu'à très récemment, il y avait peu de valeurs MW déterminées pour les tremblements de terre au large des côtes. Au cours des dernières années, cependant, barycentre inversions régionales instant tenseurs ont été menées sur une base régulière pour les tremblements de terre modérés et grands dans cette région qui nous permet de construire une base de données des grandeurs de moment pour ll littoral. Bien que l'ensemble de données est encore faible et quelque peu limitées dans leur distribution de grandeur, il a permis le développement d'une relation de conversion ML-MW pour le littoral est du Canada, ce qui montre que, en moyenne, ML est de 0,21 unités de magnitude supérieure à MW.
GEOSCAN ID297965