GEOSCAN, résultats de la recherche

Menu GEOSCAN


TitreEvidence for meltwater drainage via the St. Lawrence River Valley in marine cores from the Laurentian Channel at the time of the Younger Dryas
AuteurLevac, E; Lewis, M; Stretch, V; Dufresne, K; Neulieb, T
SourceGlobal and Planetary Change vol. 130, 2015 p. 47-65, https://doi.org/10.1016/j.gloplacha.2015.04.002
Année2015
Séries alt.Secteur des sciences de la Terre, Contribution externe 20160015
ÉditeurElsevier BV
Documentpublication en série
Lang.anglais
DOIhttps://doi.org/10.1016/j.gloplacha.2015.04.002
Mediapapier; en ligne; numérique
Formatspdf
ProvinceRégion extracotière de l'est
SNRC1; 2; 10; 11; 12; 20I; 20J; 20O; 20P; 21A; 21B; 21G; 21H; 21I; 21J; 21O; 21P; 22A; 22B; 22G; 22H; 22I; 22J; 22O; 22P
Lat/Long OENS -68.0000 -48.0000 52.0000 42.0000
Lat/Long OENS -64.0000 -60.0000 50.0000 48.0000
Sujetsglaciologie; antecedents glaciaires; déglaciation; dépôts postglaciaires; dépôts glaciomarins; lacs glaciaires; réseaux hydrographiques; chenaux d'eau de fonte; carottes de sédiment marin; eaux de surface; palynologie; analyse palynologiques; palynomorphes; analyse pollinique; microfossiles; salinité; température de l'eau; glace marine; datation au radiocarbone; datations au C-14; climat; chronostratigraphie; assemblages fossiles; diatomées; Bassin de Lahave ; Bassin d'Emerald ; Lac glaciaire d'Agassiz; Calotte glaciaire Laurentide; Dinoflagellés; Foraminifères; géologie des dépôts meubles/géomorphologie; géologie marine; paléontologie; géochronologie; stratigraphie; sédimentologie; géochimie; Nature et environnement; Phanérozoïque; Cénozoïque; Quaternaire
Illustrationssketch maps; location maps; tables; graphs; models; diagrams; profiles
ProgrammeGéoscience en mer
ProgrammeBureau du directeur, Division de la CGC atlantique
ProgrammeCRSNG Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada
ProgrammeBishops' Univeristy, Senate Research Grant
Résumé(non publié)
Des débats ont toujours cours quant aux sources et aux parcours empruntés par les eaux de fonte lors de leur déversement dans l'Atlantique Nord au Dryas récent, et en particulier quant à la voie de l'est qu'ont empruntée les eaux du Lac glaciaire Agassiz et des proto-Grands lacs laurentiens situés à la bordure sud-est de l'Inlandsis laurentidien. Dans le présent article, nous livrons des preuves à l'effet que les eaux de fonte ont emprunté la vallée du Saint-Laurent en s'appuyant sur des données tirées de carottes de sédiments de l'intervalle du Dryas récent provenant du détroit de Cabot, du chenal Laurentien et de la plate-forme Néo-Écossaise. Des analyses palynologiques ont servi à reconstituer les conditions à la surface de la mer en se fondant sur les registres de kystes de dinoflagellés (dinokystes) et en utilisant les données polliniques comme sources additionnelles de corrélation. À l'intérieur du Dryas récent, les reconstitutions montrent de nettes chutes de la salinité et de la température ainsi qu'une augmentation de la durée de la présence d'un couvert de glace de mer. Outre ces nouveaux enregistrements, nous présentons les résultats d'un nouvel examen des données originales et une interprétation paléogéographique des eaux de surface fondée sur une nouvelle analyse de la zonation des dinokystes, combinée à une mise à jour de la chronologie s'appuyant sur de nouveaux âges radiocarbone et des calibrations plus fines. Les résultats indiquent clairement que les intervalles carottés du Dryas récent renferment des preuves solides d'une diminution de la salinité, ce qui reconfirme l'important rôle joué par le système de drainage du Saint-Laurent comme voie d'évacuation des eaux de fonte dans l'Atlantique Nord au Dryas récent. Cet apport d'eau douce n'exclut pas l'existence d'autres sources d'eau douce, comme le laissent croire les différences géographiques dans la durée des conditions d'eau froide et de faible salinité à l'ouest et à l'est du chenal Laurentien lors de l'événement climatique du Dryas récent.
Résumé(Résumé en langage clair et simple, non publié)
Nous avons analysé des kystes de dinoflagellés dans des carottes de sédiments datées, provenant du détroit de Cabot, du chenal Laurentien et de la plate-forme Néo-Écossaise, afin de déterminer les tendances de la température de surface de la mer, de la salinité et de la durée saisonnière de la glace de mer au cours de la période climatique froide du Dryas récent, il y a 12 900 à 11 700 ans. Il importe de connaître ces facteurs pour comprendre la sensibilité de l'océan par rapport au déclenchement de futurs changements rapides en raison de l'augmentation des apports d'eau de fonte venant du Groenland et d'autres glaciers pendant la période actuelle de réchauffement planétaire.
GEOSCAN ID297917