GEOSCAN, résultats de la recherche

Menu GEOSCAN


TitreFeasibility of time-lapse VSP monitoring at the Aquistore CO2 storage site using a distributed acoustic sensing system
AuteurHarris, K; White, D; Melanson, D; Samson, C; Daley, T M
Sourcevol. 50, 2016 p. 248-260, https://doi.org/10.1016/j.ijggc.2016.04.016
Année2016
Séries alt.Secteur des sciences de la Terre, Contribution externe 20150496
ÉditeurElsevier
Documentpublication en série
Lang.anglais
DOIhttps://doi.org/10.1016/j.ijggc.2016.04.016
Mediapapier; en ligne; numérique
Formatspdf; html
ProvinceSaskatchewan
SNRC62E/03
Lat/Long OENS-103.1167 -103.0333 49.1167 49.0667
Sujetslevés géophysiques; méthodes sismiques; profils sismiques; géophones; puits d'observation; reservoirs; gaz carbonique; Traitement des données; géophysique; géologie de l'environnement
Illustrationssketch maps; tables; seismic images; spectra; seismic profiles; profiles; bar graphs
ProgrammeSaisi et entreposage de carbone, Géoscience de l'environnement
Résumé(non publié)
Le projet de stockage de carbone Aquistore, située près d'Estevan, en Saskatchewan, au Canada, vise à employer des techniques sismiques 3D time-lapse de surveiller le CO2 injecté à des profondeurs de 3100 à 3350 m. Pendant les premières étapes de la planification de l'injection, le profilage sismique vertical (PSV) sera principalement utilisé, compte tenu de ses avantages inhérents à l'imagerie proche du trou de forage. Détection acoustique distribué (DAS) possède la capacité de fournir une haute résolution alternative rentable aux méthodes traditionnelles de géophones dans VSP. Dans cette étude, une évaluation est faite de DAS données de base et traditionnelles géophone PSV à partir d'un puits d'observation situé à 150 m du puits d'injection. Images comparatives sont analysés pour des quantités de CO2 injecté, allant de 27 kt à 330 kt à déterminer la visibilité du panache de CO2 au fil du temps. L'étude a démontré que le DAS VSP est une technique faisable pour la surveillance du réservoir sur le site Aquistore. Le panache de CO2 doit être visible près du puits après 90 jours (27 kt de CO2) de l'injection, avec l'augmentation de la clarté sur une durée de trois ans.
Résumé(Résumé en langage clair et simple, non publié)
La surveillance sismique répétée est utilisée sur le site de stockage de CO2 Aquistore pour suivre la localisation souterraine du panache de CO2. Une nouvelle technologie (détection acoustique distrubuée ou DAS) a été testée avec succès pour l'imagerie sismique dans laquelle une fibre optique est utilisée comme un substitut pour les capteurs sismiques classiques. La comparaison des données de base sur le terrain avec des résultats sismiques simulés indique que le panache de CO2 sera bien imagé du point de vue sismique. Ces résultats entraîneront potentiellement un suivi du CO2 avec un effort et coût réduits.
GEOSCAN ID297856