GEOSCAN, résultats de la recherche

Menu GEOSCAN


TitreLithalsa formation and Holocene lake-level recession, Great Slave Lowland, Northwest Territories
AuteurWolfe, S A; Morse, P D
SourcePermafrost and Periglacial Processes vol. 28, issue 3, 2016 p. 573-579, https://doi.org/10.1002/ppp.1901
Année2016
Séries alt.Secteur des sciences de la Terre, Contribution externe 20150479
ÉditeurWiley
Documentpublication en série
Lang.anglais
DOIhttps://doi.org/10.1002/ppp.1901
Mediapapier; en ligne; numérique
Formatspdf; html
SujetsNature et environnement
ProgrammeGéosciences de changements climatiques, Infrastructures terrestres
Diffusé2016 06 03
Résumé(disponible en anglais seulement)
Lithalsas (ice-cored permafrost mounds) are common within silty-clay sediments of the Great Slave Lowland, a low-relief bedrock plain extending to about 50 m above Great Slave Lake, N.W.T. Following retreat of the Laurentide Ice Sheet, sediment deposition in the lowland accompanied inundation by Glacial Lake McConnell between about 12 700 and 9300 cal BP, and continued subsequently in ancestral Great Slave Lake. Lake-level recession has occurred locally at about 5 mm/a for the last 8000 years, due primarily to isostatic rebound. Maximum-limiting ages of permafrost and lithalsas in the lowland are elevation-dependent, being least near the modern shoreline and greater at higher elevations. Many lithalsas, which are up to 8 m high and several hundred metres wide, are less than 3000 years old. They are abundant in alluvium of the Yellowknife River deposited within the last 2000 years, with permafrost aggradation and lithalsa formation continuing in historical time.
Sommaire(Résumé en langage clair et simple, non publié)
L¿écorégion « Great Slave Lowland » se situent sur la rive nord du Grand lac des Esclaves. Suite à la déglaciation, elles furent inondées par le lac glaciaire McConnell ainsi qu¿un précurseur du Grand lac des Esclaves. La récession holocène du niveau du lac près de Yellowknife fut déterminée en datant des tourbes et des débris organiques par spectrométrie de masse par accélérateur (AMS). Pendant les 8000 dernières années, le niveau du lac à baissé d¿environ 5 mm par année, le pergélisol le plus jeune se retrouvant donc près du littoral moderne alors que le plus âgé se retrouve sur les terres plus élevées. Les argiles limoneuses abondent et l¿on retrouve des lithalses (buttes cryogènes riche en glace) plus jeunes que 6000 ans jusqu¿à 40 m au-dessus du niveau du lac moderne. Celles-ci se retrouvent souvent sur les sédiments alluviaux de la rivière Yellowknife qui furent déposés durant les 3000 dernières années. Les lithalses sur ces surfaces se sont probablement développées avec l¿aggradation du pergélisol dans des dépôts saturés, la glace de sol s¿étant formée durant les derniers 250 ans.
GEOSCAN ID297824