GEOSCAN, résultats de la recherche

Menu GEOSCAN


TitreRefining 2 km of Ordovician chronostratigraphy beneath Anticosti Island utilizing integrated chemostratigraphy
AuteurMcLaughlin, P I; Emsbo, P; Desrochers, A; Bancroft, A; Brett, C E; Premo, W; Neymark, L; Riva, J F; Achab, A; Asselin, E; Emmons, M
SourceCanadian Journal of Earth Sciences vol. 53, 2016 p. 865-874, https://doi.org/10.1139/cjes-2015-0242
Année2016
Séries alt.Secteur des sciences de la Terre, Contribution externe 20150431
Documentpublication en série
Lang.anglais
DOIhttps://doi.org/10.1139/cjes-2015-0242
Mediapapier; en ligne; numérique
Formatspdf
ProvinceQuébec
SNRC12E/10
Lat/Long OENS -63.5000 -63.0000 49.7500 49.0000
Sujetschronostratigraphie; stratigraphie systématique; biostratigraphie; analyses de carottes de sondage; analyse de carottes; discordances; débit de sedimentation; schistes; lithostratigraphie; géochronologie; paléontologie; stratigraphie; Ordovicien
Illustrationslocation maps; stratigraphic cross-sections; geochemical plots
ProgrammeLes géosciences pour les nouvelles sources d'énergie - la coordination du programme, Les géosciences pour les nouvelles sources d'énergie
RésuméLes données obtenues en chimiostratigraphie de haute résolution, combinée avec l¿actualisation des données biostratigraphiques, a permis de raffiner et d¿augmenter la résolution chronostratigraphique de la succession ordovicienne d¿Anticosti, qui fait presque 2km d¿épaisseur dans le puits New Associated Consolidated Paper (NACP). Un total de 1414 horizons de la succession NACP ont été échantillonnés à tous les 1,0 à 1,5 m d'intervalle pour obtenir à partir d¿un appareil portatif en spectrométrie par fluorescence X (pXRF)des profils sur les éléments chimiques majeurs des roches analysés. Des poudres de roches de certains de ces horizons ont été également analysés pour générer des profils sur le carbone C13 (N= 364) et les ratio strontium 87Sr/86Sr (N= 25). Les résultats obtenus en chimiostratigraphie (C13 et 87Sr/86Sr) ont permis de préciser l¿âge de la partie inférieure de la succession du puits, qui n¿avait pu être bien datée par la biostratigraphie.
Pour l¿ensemble de la succession étudiée, l¿intégration des données acquises en chimio- et biostratigraphies permet d¿indiquer un âge Floien à Darriwilien inférieur(F- DW1) pour la Formation de Romaine, Darriwilien moyen (Dw2) pour la Formation de Mingan, Katien inférieur à moyen (Ka1-Ka2) pour la Formation de Macasty, Katien supérieur de type (Ka3) pour la partie basale de la Formation de Vauréal et de type (Ka4) pour le restant de l¿unité et un âge Hirnantien pour la Formation d¿Ellis Bay. La combinaison de ces approches stratigraphiques a permis également de mieux documenter la chronologie d¿ évènements dont la durée des séquences de dépôts et leur taux de sédimentation et les hiatus présents dans la succession.
Résumé(Résumé en langage clair et simple, non publié)
Des analyses en chimiostratigraphie de haute résolution ont été effectuées à l'échelle de la succession ordovicienne du puits NACP du bassin d'Anticosti. Ce puits atteint environ 2 km de profondeur. Les profils de carbone C13 et des ratios 87Sr/86Sr, ainsi que ceux, acquis par spectrométrie fluorescence X (pXRF), sur les éléments chimiques majeurs des roches, combinés avec la mise à jour des données biostratigraphiques (fossiles), ont permis de raffiner la résolution chronostratigraphique de la succession en documentant la chronologie d'évènements dont la durée des séquences de dépôts, leurs limites discordantes et leur taux de sédimentation.
GEOSCAN ID297602