GEOSCAN, résultats de la recherche

Menu GEOSCAN


TitreGeologic setting and tectonic evolution of Eagle Plain Basin, northern Yukon, Canada: Implications for petroleum potential
AuteurHannigan, P K; Lane, L S
SourceAGC-AMC-SCGP-SCSS Reunion conjoint, Receuil des Résumés vol. 39, 2016 p. 32-33
LiensOnline - En ligne
Année2016
Séries alt.Secteur des sciences de la Terre, Contribution externe 20150425
ÉditeurAssociation géologique du Canada
RéunionGAC-MAC 2016 Annual Conference; Whitehorse, YT; CA; juin 1- 3, 2016
Documentpublication en série
Lang.anglais
Mediapapier
Formatspdf
ProvinceYukon
SNRC106E; 106L; 116H; 116I
Lat/Long OENS-138.0000 -134.0000 67.0000 65.0000
Sujetspétrole; exploration pétrolière; production pétrolière; ressources pétrolières; analyse structurale; cuvettes synclinales; géologie générale; tectonique; Permien; Carbonifère; Paléozoïque
ProgrammeAnalyse des bassins frontaliers, Les géosciences pour les nouvelles sources d'énergie
Résumé(non publié)
La plaine Eagle, dans le nord du Yukon, repose sur un bassin sédimentaire intermontagneux à strates pétrolifères, qui a été façonné par une série d'épisodes tectoniques s'étant déroulés tout au long du Phanérozoïque. Ces épisodes ont profondément touché la génération, la migration et la répartition des accumulations d'hydrocarbures dans le bassin. D'importantes percées dans la connaissance de l'évolution structurale du bassin ont incité la Commission géologique du Canada à réévaluer le potentiel pétrolier du bassin en intégrant les concepts récemment reconnus de zones pétrolières d'exploration. Toutes les découvertes réalisées à ce jour se situent dans la partie sud de la plaine Eagle et proviennent de forages réalisés sur de vastes structures affleurantes de l'orogène du Laramide. La plaine Eagle est située à l'intérieur du système orogénique de la Cordillère du nord du Canada, qui se caractérise par une profonde instabilité crustale. Des discordances angulaires, des tendances structurales variées, des faisceaux de plis ainsi que des failles d'extension, de compression et de coulissage constituent tous des entités usuelles dans la région. Lors du Dévonien tardif, une activité tectonique à vergence sud a touché la région. De vastes plis ouverts d'orientation est-ouest ont été conservés dans le sous-sol de la partie nord-est du bassin de la plaine Eagle. Dans le bassin, une importante entité d'orientation nord-est'sud-ouest appelée «arche d'Eagle», qui correspond à un bombement de strates paléozoïques de formation anté-Mésozoïque, marque la limite des bordures d'érosion de diverses successions du Paléozoïque supérieur. L'arche a été tectoniquement active du Carbonifère tardif au Permien précoce, ce qui s'est traduit par l'érosion de la succession du Carbonifère au nord. Les mouvements de l'arche au Permien précoce ont soulevé la partie nord de la plaine Eagle en entraînant le biseautage des strates sous-jacentes du Paléozoïque, en dessous de la discordance marquant la base du Mésozoïque. Les stades initiaux de l'orogenèse cordillérienne ont produit des chaînons montagneux au Jurassique et au Crétacé au sud de la région de la plaine Eagle. Ces chaînons montagneux ont constitué la source des débris qui se sont déversés vers le nord dans la région de l'avant-fosse au cours du Crétacé. De larges plis de direction nord, qui se sont détachés le long de surfaces de décollement dans la succession du Protérozoïque, ont été formés dans la plaine Eagle. À l'ouest, une intense déformation s'est manifestée surtout par le jeu de failles de chevauchement.
Dans la partie nord-est de la plaine Eagle, le chevauchement et le plissement des strates mésozoïques lors de la déformation du Laramide a produit des zones triangulaires du Tertiaire à la marge du bassin. Des pièges stratigraphiques et des pièges combinés sont aussi présents dans la plaine Eagle. La configuration de ces pièges comprend des changements de faciès en direction du bassin, en amont pendage, des sous-affleurements de réservoirs du Paléozoïque supérieur en dessous de la discordance marquant la base du Crétacé et des changements de faciès carbonatés à des faciès argileux dans les strates du Paléozoïque inférieur. L'évaluation probabilistique du potentiel total en pétrole et en gaz (découvert et non découvert) pour l'ensemble de la succession sédimentaire du bassin est de 52,2x106 m3 (329 millions de barils) de pétrole et 96,7x109 m3 (3,4 mille milliards de pieds cube) de gaz (volumes moyens en place).
Résumé(Résumé en langage clair et simple, non publié)
Une étude du potentiel en ressources pétrolières du bassin Eagle Plain, dans le nord du Yukon, est complétée. Des données suffisantes étaient disponibles dans la majorité des 21 champs définis et établis dans la colonne stratigraphique de l'Ordovicien au Crétacé afin de prédire leur potentiel en pétrole et gaz. L'évaluation probabiliste totale du potentiel de pétrole et de gaz (découvert et non découvert) pour toutes les strates sédimentaires phanérozoïques du Eagle Plain et de ses environs est de 52,2 millions de mètres cubes (329 millions de barils) de pétrole et 96,7 milliards de mètres cubes (3,4 trillions de pieds cubes) de gaz (volumes moyens en place). Des avancées majeures dans la définition de l¿évolution structurelle du bassin ont identifié de nouvelles possibilités d¿exploration dans la région. Ces nouveaux champs concepts, avec leurs volumes estimés, fournissent des informations importantes pour les parties prenantes impliquées dans l'évaluation des questions d'utilisation des terres et pour l'industrie pétrolière dans la poursuite de futures opportunités d'exploration.
GEOSCAN ID297574