GEOSCAN, résultats de la recherche

Menu GEOSCAN


TitreChannels and gullies on the continental slope seaward of a cross-shelf trough, Labrador margin, eastern Canada
AuteurDowdeswell, J A; Dowdeswell, E K; Todd, B J; Saint-Ange, F; Piper, D J W
SourceAtlas of submarine glacial landforms: modern, Quaternary and ancient; par Dowdeswell, J A (éd.); Canals, M (éd.); Jakobsson, M (éd.); Todd, B J (éd.); Dowdeswell, E K (éd.); Hogan, K A (éd.); Geological Society Memoir no. 46, 2016 p. 385-386, https://doi.org/10.1144/M46.161
Année2016
Séries alt.Secteur des sciences de la Terre, Contribution externe 20150421
ÉditeurGeological Society of London |a London (London)
Documentpublication en série
Lang.anglais; anglais
DOIhttps://doi.org/10.1144/M46.161
Mediapapier; en ligne; numérique
Formatspdf
ProvinceRégion extracotière de l'est
Lat/Long OENS -57.6667 -57.2500 56.5333 56.1667
Sujetscourants glaciaires; Quaternaire
Illustrationslocations maps; bathymetric profiles
ProgrammeRisques géo marines, Géoscience pour la sécurité publique
Résumé(disponible en anglais seulement)
The Labrador Shelf is characterized by several cross-shelf troughs separated by intervening shallower banks. The troughs were probably occupied by fast-flowing ice streams in the Late Pleistocene. Hopedale Saddle trough has a long Quaternary history of till progradation at the shelf edge, and the modern continental slope developed over a major 0.3 Ma shelf-edge failure complex. The upper slope exhibits a series of relatively narrow and deep gullies, whereas the mid-slope contains wider and shallower channels that are locally anastomosing (Fig. 1a). The erosional submarine landforms on the slope are likely to be linked to the delivery of dense sediment-rich meltwater to the shelf edge from a full-glacial ice stream (Piper et al. 2012).
Résumé(Résumé en langage clair et simple, non publié)
La plate-forme du Labrador est caractérisée par plusieurs auges transversales séparées par des bancs intermédiaires peu profonds, une situation similaire à celle de nombreuses plates-formes continentales des hautes latitudes. Les auges étaient probablement occupées par des courants glaciaires à écoulement rapide au cours du Pléistocène tardif. Au Quaternaire, la vallée en auge du col de Hopedale a une longue histoire de progradation du till en bordure de la plate-forme continentale, et le talus continental moderne s'est formé sur un important complexe de glissements de 0,3 Ma à la limite de la plate-forme. Vers le large, le talus continental supérieur présente une série de ravines profondes et relativement étroites, alors que le milieu du talus comporte des chenaux plus larges et moins profonds, anastomosés par endroits. Les formes d'érosion sous-marines sur le talus sont probablement liées à l'apport d'eaux de fonte denses, riches en sédiments, à la bordure de la plate-forme à partir d'un courant glaciaire au maximum glaciaire.
GEOSCAN ID297558