GEOSCAN, résultats de la recherche

Menu GEOSCAN


TitrePorphyry indicator minerals in tills of the Highland Valley copper-molybdenum mine area, south-central British Columbia
AuteurFerbey, T; Plouffe, A; Bustard, A
SourceRoundup 2016, abstracts, Technical sessions: Tuesday; par Association for Mineral Exploration British Columbia; 2016 p. 4
LiensOnline - En ligne (PDF 582 KB)
Année2016
Séries alt.Secteur des sciences de la Terre, Contribution externe 20150384
ÉditeurAMEBC
RéunionRoundup 2016; Vancouver, BC; CA; janvier 25-28, 2016
Documentlivre
Lang.anglais
Mediaen ligne; numérique
Formatspdf
ProvinceColombie-Britannique
SNRC92I/05; 92I/06; 92I/09; 92I/10
Lat/Long OENS-121.5000 -120.5000 50.7500 50.2500
Sujetsgisements porphyriques; mines; cuivre; molybdène; Wisconsinien; glaciation; tills; dépôts glaciaires; essais de minerai; or; sulfures; minéralisation; géochimie des éléments en trace; profils de dispersion; directions des mouvements de la glace; Batholite de Guichon Creek ; minéraux métalliques; géochimie; géologie des dépôts meubles/géomorphologie; Quaternaire
ProgrammeÉtude des gîtes porphyriques, Initiative géoscientifique ciblée (IGC-4)
Résumé(non publié)
Au total, 97 échantillons de till sous-glaciaire ont été recueillis dans une zone d'environ 1000 km2 centrée sur la mine de cuivre-molybdène de Highland Valley, laquelle est constituée de cinq concentrations de minéralisations porphyriques de cuivre-molybdène : Bethlehem, J.A., Valley, Lornex et Highmont. Ces concentrations minéralisées encaissées dans le batholite de Guichon Creek, une intrusion calco-alcaline du Trias tardif, sont en grande partie recouvertes de sédiments glaciaires du Wisconsinien supérieur et de sédiments non glaciaires plus anciens. La présente étude a été conçue de manière à déterminer si la minéralisation porphyrique de Cu-Mo enfouie peut être détectée à l'aide de l'association de minéraux et de la géochimie des éléments traces du till sous-glaciaire. Nous avons effectué des analyses géochimiques du contenu en éléments traces des fractions granulométriques de silt + argile (<0,063 mm) et d'argile (<0,002 mm) par attaque à l'acide nitrochlorhydrique (eau régale) combinée à la spectrométrie de masse à plasma à couplage inductif et par fusion de métaborate/tétraborate de lithium combinée à la spectrométrie d'émission atomique et à la spectrométrie de masse à plasma à couplage inductif. De plus, nous avons examiné des concentrés de minéraux lourds et de minéraux de densité intermédiaire extraits du till (fraction granulométrique de 0,25-2 mm; densité >3,2 et >2,8-3,2) pour la présence de minéraux indicateurs de minéralisations porphyriques (MIMP). Lors du Wisconsinien supérieur, au sein de la région à l'étude, l'Inlandsis de la Cordillère s'écoulait vers le sud et le sud-est en direction d'un terminus glaciaire situé dans le nord de l'État de Washington. Il n'existe pas de preuves d'un écoulement glaciaire antérieur vers l'est en provenance de la Chaîne Côtière malgré la proximité de la région à l'étude de cet important centre d'accumulation glaciaire. La dispersion glaciaire dans le district de Highland Valley est nettement mise en évidence par les concentrations de Cu et de Mo dans le till. Les deux plus fortes valeurs ont été relevées dans la fraction silt+argile (1579 et 1707 ppm de Cu; 23 et 29 ppm de Mo) et se situent directement au sud-est des concentrations de Valley et de Lornex. Immédiatement en amont glaciaire de cet endroit, les concentrations de Cu et de Mo diminuent aux niveaux du bruit de fond (178 ppm de Cu; 1,1 ppm de Mo). Les concentrations de Cu et de Mo diminuent en aval glaciaire à partir de ces concentrations minéralisées et se rapprochent des teneurs de fond à environ 20 km au sud-est. La distribution spatiale des grains de chalcopyrite dans le till (0,25-0,5 mm; densité >3,2) est semblable mais plus limitée, où les comptes de grains les plus élevés (107-4630 grains/10 kg) se situent en aval glaciaire des concentrations minéralisées de Valley, de Lornex et de Bethlehem; la concentration de fond pour la chalcopyrite est de 1 grain/10 kg. Les autres MIMP extraits des échantillons de till sous-glaciaire comprennent l'apatite, la malachite et l'épidote. Des grains d'or et de jarosite ont aussi été récupérés des échantillons de till à proximité de la minéralisation du gisement de Highland Valley, mais le lien demeure obscur.
La minéralisation porphyrique de Cu-Mo à la mine de Highland Valley peut être détectée dans la minéralogie et la géochimie des éléments traces de la matrice des échantillons de till sous-glaciaire. La traînée de dispersion glaciaire à l'échelle régionale (ou empreinte) du district de Highland Valley, qui comprend un amas de gisements économiques et subéconomiques, est l'une des plus étendues (environ 20 km de longueur) et des mieux définies de la Colombie-Britannique, du point de vue des contrastes dans l'abondance des éléments et du nombre de grains de minéraux. La configuration de dispersion est le reflet de l'action d'un simple écoulement glaciaire sur plusieurs sources minéralisées dans le socle rocheux. Le levé est un projet réalisé en collaboration par la Commission géologique du Canada (Initiative géoscientifique ciblée 4), le Canadian Mining Innovation Council (Cu Footprints Project) et le Service géologique de la Colombie-Britannique.
Résumé(Résumé en langage clair et simple, non publié)
Nous avons complété une campagne d'échantillonnage de sédiments glaciaires dans la région d'un gîte de cuivre situé en Colombie-Britannique avec l'objectif de développer de nouvelles méthodes d'exploration minérale dans les régions caractérisées avec une couverture de sédiments glaciaires. Nos résultats démontrent que la composition géochimique (par exemple, la quantité de cuivre dans le sédiment) ou la présence de minéraux indicateurs dans les sédiments, nous fournissent de l'information sur la présence potentielle d'un gîte enfoui. Ces résultats ont une importante application pour l'exploration minérale.
GEOSCAN ID297499