GEOSCAN, résultats de la recherche

Menu GEOSCAN


TitreVariations of annual minimum snow and ice extent over Canada and neighbouring landmass derived from MODIS 250-m imagery for 2000-2014
AuteurTrishchenko, A P; Leblanc, S G; Wang, S; Li, J; Ungureanu, C; Luo, Y; Khlopenkov, K V; Fontana, F
SourceLong-term satellite data and applications/Données et applications satellitaires à long terme; par Trishchenko, A P (éd.); Wang, S (éd.); Canadian Journal of Remote Sensing vol. 42, issue 3, 2016 p. 214-242, https://doi.org/10.1080/07038992.2016.1166043
Année2016
Séries alt.Secteur des sciences de la Terre, Contribution externe 20150381
ÉditeurInforma UK Limited
Documentpublication en série
Lang.anglais
DOIhttps://doi.org/10.1080/07038992.2016.1166043
Mediapapier; en ligne; numérique
Formatspdf; html
ProvinceCanada; Colombie-Britannique; Alberta; Saskatchewan; Manitoba; Ontario; Québec; Nouveau-Brunswick; Nouvelle-Écosse; Île-du-Prince-Édouard; Terre-Neuve-et-Labrador; Territoires du Nord-Ouest; Yukon; Nunavut
SNRC1; 2; 3; 10; 11; 12; 13; 14; 15; 16; 20; 21; 22; 23; 24; 25; 26; 27; 28; 29; 30; 31; 32; 33; 34; 35; 36; 37; 38; 39; 40; 41; 42; 43; 44; 45; 46; 47; 48; 49; 52; 53; 54; 55; 56; 57; 58; 59; 62; 63; 64; 65; 66; 67; 68; 69; 72; 73; 74; 75; 76; 77; 78; 79; 82; 83; 84; 85; 86; 87; 88; 89; 92; 93; 94; 95; 96; 97; 98; 99; 102; 103; 104; 105; 106; 107; 114O; 114P; 115; 116; 117; 120; 340; 560
Lat/Long OENS-170.0000 -13.0000 90.0000 38.0000
Sujetstélédétection; imagerie par satellite; neige; glace; ressources; eaux de surface; réflectance; couverture du sol; traitement des données; géophysique; Nature et environnement
Illustrationssketch maps; tables; satellite images; time series
ProgrammeScience de la télédétection spatiale, Caractérisation de la surface terrestre
Diffusé2016 03 28
RésuméLa neige et la glace sont d'importantes ressources hydrologiques. Leur étendue spatiale minimale sur les terres, appelé ici couverture minimal de neige/glace «minimum snow/ice» (MSI) annuelle, joue un rôle très important comme indicateur de changements à long terme et la capacité de base pour le stockage de l'eau de surface. Les données provenant du spectroradiomètre imageur à résolution modérée «Moderate Resolution Imaging Spectroradiometer» (MODIS) sur le satellite Terra provenant de la période de 2000-2014 ont été utilisés dans cette étude. Les images de fauchée de niveau 2 de MODIS pour les bandes B1 à B7 ont été employé où les bandes disponibles à 500 m B3-B7 ont été spatialement réduite à la grille de fauché de 250 m. L'imagerie est disponible tous les jours avec beaucoup de chevauchement. Cela permet une identification plus précise du minimum annuel en comparaison avec des images à haute résolution (par exemple, Landsat, ASTER, etc.) disponibles à des fréquences temporelles beaucoup plus grossières. Les composites sur 10 jours atmosphériquement corrigés ciel-clair converties en réflectance normalisée à la surface au cours de la saison de croissance (1er avril au 20 septembre) ont été utilisées pour identifier la neige persistante et de la présence de glace. Les résultats ont été comparés avec nos résultats précédents issus des composites ciel-clair MODIS de l'arctique circumpolaire générés pour la fin de saison de fonte et ont montré une étendue moindre de la mesure de MSG en moyenne de 24%. Les distributions MSI produites ont également été comparés avec les cartes de neige et de glace permanentes disponibles à partir de 6 des jeux de données mondiaux de couverture du sol: (i) Global Land Cover GLC-2000, (ii & iii) Globcover de l'Agence spatiale européenne (ESA) vers 2005 et 2009, (iv-vi) des cartes de la couverture terrestre dérivé de l'Initiative de l'ESA sur le changement climatique (CCI) pour 2000, 2005, et 2010. Des biais significatifs ont été découverts entre divers ensembles de données de la couverture terrestre et nos résultats. Par exemple, GLC-2000 surestimé la mesure de neige/glace de 194% (325,400 km2) pour l'arctique canadien. Les biais sur l'ensemble du territoire (à l'exception du Groenland) sont de 135% (3,7 × 105 km2), 113% (3,0 × 105 km2), 89% (2,2 × 105 km2), et 28% (0,8 × 105 km2) entre nos résultats et GLC-2000, l'ESA Globcover 2005, l'ESA GlobCover 2009, et ESA CCI ensembles de données, respectivement. La mesure MSG dérivée a été comparée avec l'Inventaire Randolph Glacier (RGI) 4.0 et a montré beaucoup une meilleure cohérence (allant de 1% à 15%).
Résumé(Résumé en langage clair et simple, non publié)
La neige et la glace sont des ressources hydrologiques importantes pour les pays qui possèdent des zones climatiques tempérée, boréale et polaire, comme le Canada. Leur présence sur le sol constitue le sujet de la présente étude. La neige et la glace sont en fait de l'eau gelée, et l'eau est une ressource naturelle importante pour les activités humaines et les fonctions des écosystèmes. L'étendue spatiale minimale sur les terres, ci-après la couverture annuelle minimale de neige et de glace (MNG), joue un rôle très important en tant qu'indicateur des changements à long terme et la capacité de base de stockage d'eau de surface. L'étendue MNG a été dérivée de données satellitaires recueillies sur une période de 15 ans (2000-2014) dans l'ensemble du Canada et de la masse continentale adjacente et a été comparée à six ensembles de données sur la couverture terrestre mondiale et à l'inventaire Randolph Glacier (IRG). L'étendue concordait généralement bien avec les données de l'IRG, mais des biais importants ont été trouvés avec certains ensembles de données sur la couverture terrestre, en particulier dans l'Arctique canadien (jusqu'à 194 %).
GEOSCAN ID297496