GEOSCAN, résultats de la recherche

Menu GEOSCAN


TitreAge and anatomy of the Gongga Shan batholith, eastern Tibetan Plateau, and its relationship to the active Xianshui-he fault
AuteurSearle, M P; Roberts, N; Chung, S L; Lee, Y H; Cook, K; Elliott, J; Weller, O M; St-Onge, M R; Xu, X; Tan, X; Li, K
SourceGeosphere vol. 12, (2016), no. 3, 2016 p. 948-970, https://doi.org/10.1130/ges01244.1
Année2016
Séries alt.Secteur des sciences de la Terre, Contribution externe 20150332
ÉditeurGeological Society of America
Documentpublication en série
Lang.anglais
DOIhttps://doi.org/10.1130/ges01244.1
Mediapapier; en ligne; numérique
Formatspdf
Lat/Long OENS 96.0000 105.0000 34.0000 22.0000
Sujetsbatholites; datation au uranium-plomb; datations au uranium-plomb; pétrologie ignée; géochimie des roches totales; géochimie isotopique; formation de failles; failles, chevauchement; soulèvement de la croûte; épaisseur de la croûte; études de la croûte; mouvements de la croûte; modèles de la croûte; structure de la croûte; géochimie; géochronologie; géologie régional; géologie structurale; tectonique; pétrologie ignée et métamorphique; géophysique; Jurassique; Trias; Cénozoïque
Illustrationslocation maps; structural maps; photographs; photomicrographs; graphs; geochronological charts
ProgrammeCartographie du substratum rocheux de Baffin, GEM2 : La géocartographie de l'énergie et des minéraux
Résumé(non publié)
Le batholite de Gongga Shan dans la partie est du Tibet, au Sichuan, est un batholite composé constitué principalement de granodiorites à biotite et hornblende d'âge indosinien Trias-Jurassique, d'enclaves dioritiques, et moins communément des leucogranites avec grenat, avec des âges de cristallisation U-Pb sur zircon et allanite (à partir de LA- ICPMS) variant ca 215-159 Ma. Ces roches sont liées au magmatisme de zone de subduction Paleo-Téthys le long de la marge du bloc Chine sud. Une composante importante du batholite comprend des granites de fusion crustale avec grenat, biotite et muscovite avec âges Miocène concordants U-Pb sur zircon variant entre 14 et 5 Ma. Les âges U-Pb sur allanite documentent des âges indosiniens et une croissance plus jeune associée à des migmatites <15 Ma. Les âges zircon et allanite reflètent de multiples événements de refonte, le plus jeune à ça. 5 Ma donnant lieu à la dissolution et la cristallisation du zircon et une croissance / réinitialisation de l'allanite. Les analyses isotopiques in situ Hf indiquent une tendance d'évolution de la croûte typique à partird'un protolite de ca 800 Ma jusqu'au magmatisme indosinien. Les âges plus jeunes reflètent non seulement la perte de Pb, mais aussi le remaniement de la croûte au cours du Miocène-Pliocène. Au moins sept phases de granites recoupant ont été cartographiées dans la vallée Yanzigou à l'est de Gongga Shan. Les jeunes leucogranites de type S se trouvent principalement dans la partie centrale du batholite adjacent à la marge orientale du batholite à Kangding où ils sont coupés par la faille de décrochement gauche Xianshui-he. Ce sont parmi les granites de fusion de la croûte les plus jeunes exposés sur le plateau tibétain, et peuvent être liés à la fusion partielle localisée de sédiments Trias de type flysch épaissis dans la zone Songpan-Ganze. La faille Xianshui-he est la faille décrochante la plus active du point de vue sismique au Tibet, et elle perçue d'être responsable pour l'extrusion vers l'est de la partie centrale du plateau tibétain. La faille recoupe obliquement tous les granites du massif Gongga Shan ainsi que le complexe précambrien Kangding (environ 800 Ma), des métasédiments Paléozoïque et le flysch Trias Songpan-Ganze. Le cours de la rivière Jinsha est déplacé jusqu'à ~ 85 km le long de la faille Garze-Yushu, et le cours de la rivière Xianshui Jiang le long de la faille Xianshui-he est déplacé de ~ 62 km. Donc, le taux de glissement moyenne à long terme le long de la faille Xianshui-he en assumant un âge d'initiation maximum de 14 mA est ~ 4,4 mm / an. Dans la région de Kangding, le décalage de granites aussi jeunes que 5 ~ Ma suggèrent que les taux de glissement approchent 12,4 mm / an. La faille Xianshui-he a une composante transpressive dans les secteurs Kangding - Moxi ce qui donne lieu au soulèvement le long de la marge ouest du batholite.
Résumé(Résumé en langage clair et simple, non publié)
Le batholite de Gongga Shan est un grand volume de granite présent dans l'est du Tibet qui atteint jusqu'à 200 km de longueur, et jusqu'à 7756 m de hauteur. Des études antérieures ont suggéré que le batholite forme une composante relativement jeune du plateau tibétain (c. 15 Ma). Cependant, les observations sur le terrain indiquent que l'architecture du batholite est relativement complexe, et composé de plusieurs types de granite. Dans cette étude, plusieurs techniques sont appliquées à dater chacune des phases de granite présentes dans le batholite. Les résultats révèlent que la grande partie du batholite est en fait relativement ancienne (c. 215-159 Ma), avec seulement une petite composante du batholite c. 15 Ma. Ces données contribuent à améliorer les modèles tectoniques de la région, car ils indiquent que seulement des parties localisées du plateau furent récemment fondues.
GEOSCAN ID297395