GEOSCAN, résultats de la recherche

Menu GEOSCAN


TitreGeophysical characterization of permafrost terrain at Iqaluit International Airport, Nunavut
AuteurOldenborger, G A; LeBlanc, A -M
SourceJournal of Applied Geophysics vol. 123, 2015 p. 36-49, https://doi.org/10.1016/j.jappgeo.2015.09.016
Année2015
Séries alt.Secteur des sciences de la Terre, Contribution externe 20150331
ÉditeurElsevier
Documentpublication en série
Lang.anglais
DOIhttps://doi.org/10.1016/j.jappgeo.2015.09.016
Mediapapier; en ligne; numérique
Formatspdf
ProvinceNunavut
SNRC25N/15
Lat/Long OENS -69.0000 -68.5000 64.0000 63.7500
Sujetspergélisol; champs électromagnétiques; levés électromagnétiques; résistivité électrique; résistivité; géophysique
Illustrationslocation maps; photographs; plots
ProgrammeInfrastructures terrestres, Géosciences de changements climatiques
Résumé(non publié)
De nos jours, l'aéroport international d'Iqaluit est confronté à des problèmes d'instabilité et de subsidence le long de la piste d'atterrissage, des voies de circulation et de l'aire de stationnement des aéronefs. Plus particulièrement, les surfaces asphaltées sont fortement soumises à des problèmes de tassement et de fracturation. Ces signes d'instabilité peuvent être liés au pergélisol, à la dégradation du pergélisol et aux conditions de drainage associées. Afin de nous aider à caractériser le pergélisol et à étudier les processus qui y sont actifs, nous avons effectué, dans des secteurs choisis à l'intérieur des limites de l'aéroport, des mesures électromagnétiques à basse induction ainsi que des levés de résistivité électrique à contacts galvaniques et à couplage capacitif. Les images de la résistivité électrique générées laissent croire à l'existence de signatures électriques distinctes pour les différents types de sédiments et unités de terrain, ainsi que pour les matériaux riches en glace, dont les coins de glace. Des régions anomales ont été identifiées et coïncident avec des zones localisées où existent des problèmes de tassement du sol. Des cartes de levés répétés de la résistivité révèlent des variations saisonnières indicatives de teneurs élevées en eau non gelée ainsi que du gel/dégel de l'eau souterraine sous l'infrastructure de l'aéroport dans des secteurs distincts, en lien avec la géologie des matériaux superficiels. Même en présence d'un pergélisol continu et de températures froides dans le pergélisol, les modèles de la résistivité révèlent l'existence de matériaux conducteurs de caractère anomal en profondeur, lesquels ne peuvent aisément être corrélés à des sédiments meubles cartographiés en surface et qui pourraient correspondre à des sédiments sensibles au dégel ou à la présence d'un contenu significatif d'eau liquide.
Résumé(Résumé en langage clair et simple, non publié)
L¿aéroport international d'Iqaluit souffre d'instabilités et affaissements le long de ses pistes, voies de circulation et un tablier. En particulier, les surfaces d'asphalte sont affectés de manière significative par le règlement et la fissuration. Ces instabilités peuvent être liés au pergélisol et de la dégradation du pergélisol. Des levés géophysiques ont été réalisées sur des zones sélectionnées dans le périmètre de l'aéroport et dans les environs pour aider à la caractérisation du pergélisol et d'étudier les processus de pergélisol actifs. Résultats permettent cartographie des différentes unités de terrain et les types de sédiments ainsi que l'identification des sols et des eaux souterraines riches en glace sous l'infrastructure aéroportuaire. Les observations sont liées à des problèmes de règlement connues sur le tablier et les voies de circulation aéroport.
GEOSCAN ID297394