GEOSCAN, résultats de la recherche

Menu GEOSCAN


TitreSpatial variation of ice motion and ice flux from Devon Ice Cap, Nunavut, Canada
AuteurVan Wychen, W; Copland, L; Gray, L; Burgess, D; Danielson, B; Sharp, M
SourceJournal of Glaciology vol. 58, no. 210, 2012 p. 657-664, https://doi.org/10.3189/2012JoG11J164
Année2012
Séries alt.Secteur des sciences de la Terre, Contribution externe 20150329
ÉditeurInternational Glaciological Society
Documentpublication en série
Lang.anglais
DOIhttps://doi.org/10.3189/2012JoG11J164
Mediapapier; en ligne; numérique
Formatspdf
ProvinceNunavut
SNRC48H
Lat/Long OENS -84.0000 -80.0000 76.0000 75.0000
Sujetstélédétection; imagerie par satellite; glace; mouvement de la glace; géologie des dépôts meubles/géomorphologie; géophysique; Cénozoïque; Quaternaire
Illustrationshistograms; plots; satellite images
ProgrammeLes sciences de la Terre à l'appui de la caractérisation, à l'échelle nationale, des impacts des changements climatiques sur la masse continentale canadienne, Géosciences de changements climatiques
Résumé(non publié)
Le suivi des tachetures relevées dans l'imagerie RADARSAT-2 en mode fin faisceau, obtenue par le passage répété du satellite sur une période de 24 jours en mars 2009, a permis d'élaborer des cartes à jour des mouvements se manifestant à la surface du glacier pour l'ensemble de la calotte glaciaire de Devon, au Canada. L'analyse d'erreur indique que le suivi des tachetures permet de déterminer le mouvement des glaces à un niveau de précision atteignant environ 5 m/a. Les comparaisons avec des cartes plus anciennes de la vitesse des mouvements à la surface du glacier réalisées au milieu des années 1990 et en 2000 révèlent des configurations de vitesse qui concordent en grande partie avec les régimes d'écoulement décrits antérieurement. Cependant, le mouvement déterminé le long du glacier East5 indique une augmentation des vitesses de surface entre les deux études. En outre, le mouvement du glacier Southeast2 s'est accéléré de façon significative au cours de la dernière décennie, avec des vitesses plus élevées en 2009 qu'au début des années 1990 sur presque toute la longueur du glacier. Ceci témoigne vraisemblablement d'une crue glaciaire. La perte de masse totale de la calotte glaciaire de Devon de nos jours est causée par le vêlage d'icebergs et est estimée par calcul à 0,40 ± 0,09 Gt/a, une valeur semblable à celle signalée par Burgess et al. (2005), où le glacier de Belcher est responsable d'environ 42 % de la perte de masse totale.
Résumé(Résumé en langage clair et simple, non publié)
Les grandes calottes glaciaires (> 5000 km2) dans le Haut-Arctique sont drainées par des glaciers émissaires, dont plusieurs aboutissent dans la mer. Ces glaciers s'écoulent à des vitesses plus rapides de 1 à 2 ordres de grandeur que celles de la glace stagnante à l'intérieur des terres, et représentent d'importantes voies de transfert de masse à partir de régions de haute altitude directement vers les océans. Les variations de la vitesse de ces glaciers ont une incidence directe et immédiate sur la géométrie des calottes glaciaires et sur le rythme de décharge de la glace dans les océans. Le présent document présente une carte récente (2009) des vitesses d'écoulement des glaciers pour l'une des plus grandes calottes glaciaires dans le Haut-Arctique canadien (calotte glaciaire Devon ' 14 000 km2) et les compare à des données publiées antérieurement (1992/1993). D'importants changements dans des champs d'écoulement glaciaire de l'intérieur des terres indiquent des processus à long terme régissant la géométrie et la dynamique de la calotte glaciaire Devon. Toutefois, les taux de vêlage d'icebergs demeuraient dans la marge d'erreur au cours de la période de l'étude.
GEOSCAN ID297392