GEOSCAN, résultats de la recherche

Menu GEOSCAN


TitreA shale gas resource potential assessment of Devonian Horn river strata using a well-performance method
AuteurChen, Z; Hannigan, P
SourceCanadian Journal of Earth Sciences vol. 53, no. 2, 2016 p. 156-167, https://doi.org/10.1139/cjes-2015-0094
Année2016
Séries alt.Secteur des sciences de la Terre, Contribution externe 20150307
Documentpublication en série
Lang.anglais
DOIhttps://doi.org/10.1139/cjes-2015-0094
Mediapapier; en ligne; numérique
Formatspdf
ProvinceColombie-Britannique
SNRC94O/01; 94O/02; 94O/07; 94O/08; 94O/09; 94O/10; 94O/15; 94O/16; 94P/03; 94P/04; 94P/05; 94P/06; 94P/11; 94P/12; 94P/13; 94P/14
Lat/Long OENS-123.0000 -121.0000 60.0000 59.0000
Sujetsschistes; schistes bitumineux; reservoirs; présence de pétrole; pétrole; régions pétrolières; exploration pétrolière; production pétrolière; ressources pétrolières; méthane; combustibles fossiles; sédimentologie; Dévonien
Illustrationslocation maps; equations; graphs; cross-sections, stratigraphic; tables
ProgrammeÉvaluation des ressources pétrolières pour les schistes, Les géosciences pour les nouvelles sources d'énergie
RésuméAu cours des dernières années, les strates de Horn River (Dévonien moyen à supérieur) en Colombie-Britannique, Ouest canadien, sont devenues une source prouvée de ressource commerciale de gaz de shale. Le potentiel de la ressource gazière du bassin de Horn River a historiquement été évalué en se basant sur les caractéristiques volumiques du réservoir. Toutefois, comme les mécanismes fondamentaux contrôlant la récupération ultime du gaz de shale demeurent mal compris, les théories classiques et les techniques de simulation appliquées à l'évaluation du gaz récupérable d'un réservoir conventionnel se sont avérées inadéquates pour les réservoirs de gaz de shale. La détermination de la récupération ultime à partir des données de production au niveau du puits et la projection de ces données au niveau du bassin afin d'établir la ressource récupérable ultime pourraient fournir une estimation plus réaliste pour la planification du développement durable à long terme. Le présent article analyse la performance de 206 puits au moyen des modèles d'Arps et de Valko dans le bassin de Horn River à partir de dossiers de production adéquatement élaborés et il projette ces performances dans le future afin d'évaluer la récupération ultime de la ressource gazière. Ce processus estime une moyenne de gaz méthane récupérable de 114 TCF (1 TCF (mille milliards de pieds cubes) = 28.3 × 109m3) avec un large intervalle d'incertitude de 38 TCF à 217 TCF (intervalle de de confiance de 90 % à 10 %). Selon cette étude, l'énorme variation dans la récupération ultime estimée (EUR) des puits à travers le bassin est principalement attribuée au caractère géologique intrinsèque du réservoir de shale bien que des avancées technologues et des pratiques de l'industrie puissent aussi contribuer à cette variation jusqu'à un certain point.
Résumé(Résumé en langage clair et simple, non publié)
Comme les mécanismes fondamentaux qui régissent la récupération des gaz de schiste restent mal compris, les théories classiques et les techniques de simulation d'évaluation de gaz récupérable dans les réservoirs conventionnels se sont avérées insuffisants pour les réservoirs de gaz de schiste. La détermination de la récupération finale à partir des données de production pour établir la ressource récupérable fournit une estimation plus réaliste. Cet article analyse les performances dans le bassin de Horn River utilisant adéquatement les dossiers de production et projette ces performances dans le futur pour évaluer la récupération ultime. Cette étude donne une estimation moyenne de ressource de méthane récupérable de 114 TCF avec une plage d'incertitude de 38 à 217 TCF TCF (Intervalle de confiance de 90% à 10%). Cette étude suggère que la variation drastique de la récupération finale estimée (EUR) à partir de puits dans le bassin est principalement attribuable aux caractères géologiques intrinsèques du réservoir de schiste ainsi qu'aux progrès de la technologie et de la pratique de l'industrie, ces dernières peuvent également contribuer dans une certaine mesure à cette variation
GEOSCAN ID297326